Ecoutez Radio Sputnik
    Congrès américain

    Des activistes perturbent une intervention au Congrès de l’envoyé US pour le Venezuela

    © Sputnik . Igor Mikhalev
    International
    URL courte
    Tentative de coup d'État au Venezuela (210)
    7330

    Des activistes, protestant contre «une option» d’opération militaire américaine au Venezuela, ont essayé de faire échouer l’intervention au Congrès d’Elliott Abrams, envoyé spécial de Trump pour le Venezuela.

    L'intervention de l'envoyé spécial de Trump pour le Venezuela, Elliott Abrams, a failli échouer ce mercredi, lors d'une session de la commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants portant sur la question vénézuélienne et la politique américaine à l'égard de ce pays.

    Une fois qu'Elliott Abrams a commencé son discours, une jeune femme et un jeune homme se sont mis à scander des slogans en faveur du Venezuela et contre une opération militaire américaine sur son sol. Pancartes à la main, ils ont été sortis de la salle, selon un correspondant de Sputnik sur place.

    Le jeune homme a réussi à déclarer qu'il s'agissait d'une action conjointe de Code Pink et d'une coalition antimilitaire.

    Pour rappel, la situation au Venezuela s'est aggravée lorsque l'opposant Juan Guaido, renvoyé le 22 janvier de son poste de président de l'Assemblée nationale sur décision de la Cour suprême, s'est autoproclamé dès le lendemain «Président en exercice» du pays puis a prêté serment publiquement. Donald Trump l'a reconnu comme «Président par intérim». 19 pays européens, dont le Royaume-Uni et l'Allemagne, en ont fait de même. La France l'a également reconnu comme «Président en charge».

    La Russie, la Chine et plusieurs autres pays ont quant à eux soutenu Nicolas Maduro en tant que Président légitime du Venezuela. Le Kremlin a qualifié la décision de certains pays européens d'«ingérence dans les affaires intérieures du Venezuela».

    Le 3 février, Donald Trump a indiqué qu'il considérait le recours à l'armée américaine au Venezuela comme «une option» face à la crise politique qui secoue le pays. Caracas a condamné cette déclaration, dénonçant une «violation des normes du droit international et de la Charte de l'Onu».

    Dossier:
    Tentative de coup d'État au Venezuela (210)

    Lire aussi:

    Mediapart affirme que de Rugy a démissionné afin d'éviter de nouvelles révélations sur ses frais de député
    L’irrésistible hausse du nombre d’agressions: «la France se sud-américanise»
    Le nouveau bateau lance-missiles russe Mytischi dans ses moindres détails - images
    Tags:
    opération militaire, Nicolas Maduro, Donald Trump, Elliott Abrams, Venezuela, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik