International
URL courte
261372
S'abonner

Sur son compte Twitter, un employé de la BBC a affirmé que les scènes tournées à l'hôpital juste après l'attaque chimique à Douma, qui doit encore être confirmée par les experts de l'OIAC, étaient montées de toute pièce pour renforcer l'effet.

Le producteur de la BBC chargé de la Syrie Riam Dalati a déclaré que les images tournées dans un hôpital après l'attaque chimique à Douma étaient une mise en scène.

«Après presque six mois d’enquêtes, je peux prouver sans aucun doute que la scène de l'hôpital de Douma a été mise en scène. Aucun décès n'est survenu à l'hôpital. Tous les Casques blancs, activistes et personnes avec qui j'ai parlé sont dans les zones d’Idlib ou de l'est de l'Euphrate. Une seule personne était à Damas.»

Tweet de Riam Dalatis
Capture d'écran
Tweet de Riam Dalatis
Tweet de Riam Dalatis
Capture d'écran
Tweet de Riam Dalatis

«L'attaque a eu lieu, le sarin n'a pas été utilisé, mais nous devons attendre les conclusions de l'OIAC pour confirmer si du chlore a été utilisé. Mais tout le reste qui est lié à l'attaque a été fabriqué pour renforcer l'effet», indique-t-il.

Plus tôt, des pays occidentaux avaient accusé Damas d’une attaque chimique contre la ville syrienne de Douma, dans la Ghouta orientale et l’avaient menacé de frappes. Pour prouver l’attaque, l’organisation connue comme les Casques blancs avait utilisé des images montrant des habitants de cette agglomération, dont des enfants, à l’hôpital et les médecins tentant de les sauver.

La diplomatie russe a alors déclaré que le but des intoxs au sujet de recours aux substances chimiques en Syrie était de justifier les frappes étrangères sur ce pays proche-oriental. Dès le 13 mars, l’état-major des Forces armées de Russie avait prévenu d’une provocation avec la mise en scène d’une attaque chimique préparée par des extrémistes dans la Ghouta orientale.

Lire aussi:

Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Covid-19: «Président africain cherche clinique européenne?» Revenez une autre fois!
Tags:
attaque chimique, mise en scène, Casques blancs syriens, BBC, OIAC, Douma, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook