Ecoutez Radio Sputnik
    Vallée de ceux qui sont tombés en Espagne

    La dépouille de Franco sera exhumée, selon le gouvernement espagnol

    CC BY-SA 2.0 / Contando Estrelas / Valle de los Caídos
    International
    URL courte
    15312

    Le décret autorisant l’exhumation des restes de Francisco Franco sera édité le vendredi 15 février par le gouvernement espagnol. La famille de Franco devra choisir un lieu pour la nouvelle sépulture de l’ancien chef d'État dans les 15 jours.

    Les autorités espagnoles signeront un décret sur l'exhumation de la dépouille du Generalisimo le vendredi 15 février.

    Selon les médias espagnols, cette décision ne signifie pas une «exhumation immédiate» parce que le gouvernement a donné 15 jours à la famille de Franco à compter de ce vendredi pour décider où elle souhaite que les restes soient transférés.

    Les socialistes s'étaient précédemment prononcés en faveur d'une exhumation de la dépouille de Francisco Franco de son mausolée à la Valle de los Caidos (Vallée de ceux ce qui sont tombés). Ils ont motivé leur opinion par le fait que ce monument devait demeurer le symbole honorant les morts de la guerre civile (1936-1939) et surtout pas un lieu pour vénérer le dictateur.
    En outre, ils ont argumenté la nécessité de transfert des restes de Franco par le fait qu'il n'était pas mort au combat.

    La famille de Franco avait proposé de transférer ses restes dans la cathédrale de l'Almudena à Madrid mais le gouvernement s'oppose toujours à cette proposition en raison d'éventuels problèmes d'ordre public.

    Le gouvernement de l'Espagne a affirmé que l'exhumation des restes de Franco serait réalisée avec ou sans l'accord de sa famille. Il a promis d'exécuter cette procédure avec respect et dignité.

    Francisco Franco est arrivé au pouvoir suite à la guerre civile espagnole. Il a dirigé le pays jusqu'en 1975. Après son décès, la monarchie a été restaurée en Espagne. Ensuite, la règle tacite de ne pas remémorer le passé lié à Franco a régné dans la société espagnole. De ce fait, la question du lieu d'inhumation n'avait pas été tranchée.

    Lire aussi:

    Une nouvelle fusillade meutrière endeuille une cité de Seine-Saint-Denis
    Macron estime que ce n'est pas que lui qui a été sifflé le 14 juillet - vidéo
    «Kim Jong-un» charrie les armes françaises et s’invite au défilé du 14 juillet à Paris - vidéo
    Tags:
    gouvernement, dépouille, guerre civile, dictateur, cathédrale, mausolée, exhumation, Francisco Franco, Madrid, Espagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik