International
URL courte
52911
S'abonner

La modélisation de villes taïwanaises sur Google Maps a rendu visible certaines structures du Bureau de la sécurité et du Bureau du renseignement militaire national.

Google Maps a rendu un mauvais service au ministère de la Défense de Taïwan: ses modélisations 3D ont révélé au monde entier la localisation de plusieurs sites sensibles.

Au grand dam des militaires, le géant américain de l’informatique a omis de masquer les structures appartenant au Bureau de la sécurité nationale et au Bureau du renseignement militaire, ainsi que plusieurs silos à missiles Patriot situés dans le district de Xindian:

Vexé, le ministère de la Défense a immédiatement contacté Google afin de demander à l’entreprise de masquer les sites en question.

​Il ne s’agit pas d’une première: en 2016, les autorités locales avaient déjà demandé à Google de masquer les images d’une partie de l’île de Taiping/Itu Aba se trouvant en mer de Chine méridionale. Ces dernières avaient dévoilé quatre nouvelles structures militaires.

Lire aussi:

Un avion de ligne s'écrase en Afghanistan avec plusieurs personnes à son bord
Le basketteur Kobe Bryant parmi les victimes d'un crash d'hélicoptère aux États-Unis - vidéos
Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
Tags:
sites militaires, Internet, sécurité, Patriot (missile), Google, Mer de Chine méridionale, Taïwan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik