International
URL courte
52911
S'abonner

La modélisation de villes taïwanaises sur Google Maps a rendu visible certaines structures du Bureau de la sécurité et du Bureau du renseignement militaire national.

Google Maps a rendu un mauvais service au ministère de la Défense de Taïwan: ses modélisations 3D ont révélé au monde entier la localisation de plusieurs sites sensibles.

Au grand dam des militaires, le géant américain de l’informatique a omis de masquer les structures appartenant au Bureau de la sécurité nationale et au Bureau du renseignement militaire, ainsi que plusieurs silos à missiles Patriot situés dans le district de Xindian:

Vexé, le ministère de la Défense a immédiatement contacté Google afin de demander à l’entreprise de masquer les sites en question.

​Il ne s’agit pas d’une première: en 2016, les autorités locales avaient déjà demandé à Google de masquer les images d’une partie de l’île de Taiping/Itu Aba se trouvant en mer de Chine méridionale. Ces dernières avaient dévoilé quatre nouvelles structures militaires.

Lire aussi:

Agression de Yuriy à Paris: sa mère donne de ses nouvelles - photo
Un élu centriste de Paris explique le lynchage de Yuriy par l’impossibilité d’«aller au sport»
Une septuagénaire affirme avoir été tabassée pour avoir photographié un resto ouvert en plein couvre-feu - photo choc
Tags:
sites militaires, Internet, sécurité, Patriot (missile), Google, Mer de Chine méridionale, Taïwan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook