International
URL courte
9272
S'abonner

Après que des habitants de Salisbury ont dû éprouver des sentiments mélangés à la vue d'un drapeau russe déployé sur la cathédrale Sainte-Marie, l'ambassade de Russie a réagi estimant qu'il s'agissait d'une provocation visant à confirmer une fois encore le lien présumé entre Moscou et l'empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille.

L'ambassade de Russie à Londres considère comme une provocation l'apparition du drapeau russe sur la cathédrale de la ville anglaise de Salisbury, a annoncé dimanche le porte-parole de la mission diplomatique.

«Nous ne disposons pas d'informations officielles à ce sujet. Si le déploiement du drapeau russe sur la cathédrale a eu lieu, il s'agit bel et bien pour nous d'une provocation», a déclaré le diplomate.

Tandis que la partie britannique n'a toujours pas, un an plus tard, fourni de preuves de l'implication de la Russie dans l'affaire Skripal, l'ambassade a estimé que «l'apparition du drapeau russe au-dessus de la cathédrale est une nouvelle tentative maladroite d'associer la Russie aux tristes événements survenus à Salisbury en mars dernier», a-t-il également souligné.

Les habitants de la ville britannique de Salisbury, ont été les témoins d'un étrange spectacle dimanche matin: un énorme drapeau russe avait été accroché sur un échaufaudage qui masque une partie de la cathédrale, un événement qui n'a pas tardé à faire l'objet de discussions.

L'ex-agent double Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été empoisonnés en mars 2018 à Salisbury et retrouvés inconscients aux abords d'un centre commercial. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique, Theresa May, avait accusé la Russie d'être derrière cet empoisonnement.

Lire aussi:

Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Un glacier de 500.000 mètres cubes risque de se détacher du Mont Blanc, évacuation en cours
La une du Monde sur Beyrouth avec une illustration du caricaturiste Plantu provoque un tollé
Au moins 16 fonctionnaires du port de Beyrouth, dont le directeur, en détention
Tags:
réaction, provocation, drapeau, ambassade de Russie au Royaume-Uni, Royaume-Uni, Salisbury
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook