Ecoutez Radio Sputnik
    Menottes

    Pour Paris, «aucune raison» de s'opposer à l'extradition de «terroristes» voulue par Rome

    © Sputnik . Vitaliy Beloussov
    International
    URL courte
    9171
    S'abonner

    La France ne voit «aucune raison» de s'opposer à l’extradition de «terroristes» à la demande de l'Italie, a déclaré lundi un ministre français.

    Le gouvernement français n'aurait «aucune raison» de s'opposer à une éventuelle extradition d'anciens «terroristes» italiens réclamés par l'Italie à la justice française, a déclaré lundi la ministre des Affaires européennes Nathalie Loiseau dans une interview au journal Le Monde.

    Mme Loiseau révise ainsi l'ancienne position de la France formulée par le Président François Mitterrand (en poste de 1981 à 1995) qui consistait à ne pas extrader les militants politiques ayant renoncé à la lutte armée.

    «Si la justice d'un pays étranger qui respecte l'État de droit demande l'extradition de quelqu'un qui s'est rendu coupable de crimes de sang, c'est aux magistrats de décider», a précisé la ministre.

    La semaine dernière, la France a reçu de la part de l'Italie une première demande d'extradition d'un ancien militant d'extrême gauche, a fait savoir mercredi l'AFP citant le porte-parole du ministère français de la Justice.

    Rome a annoncé à la mi-janvier que 30 personnes condamnées pour terrorisme étaient en fuite à l'étranger et que l'Italie souhaitait les voir livrées à la justice pour purger leur peine de prison dans leur pays natal.

    Suite à des «attaques sans précédent», la France a rappelé le 7 février son ambassadeur en Italie pour consultations face à «une situation grave» qui «n'a pas de précédent depuis la fin de la guerre», selon la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères. Cette décision est survenue le lendemain de la rencontre entre des candidats des Gilets jaunes aux élections européennes et le vice-président du Conseil des ministres italien Luigi Di Maio. Précédemment, la diplomatie française avait dénoncé une «provocation inacceptable» après cette réunion. Paris a finalement renvoyé son ambassadeur à Rome vendredi dernier.

    Tags:
    extradition, terrorisme, Nathalie Loiseau, Italie, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik