Ecoutez Radio Sputnik
    Viktoria Skripal, nièce de Sergei Skripal, au cours d'une conférence en Russie le 6 septembre 2018

    «Sergueï Skripal n’est plus en vie», estime sa nièce Victoria

    © Sputnik . Vladimir Pesnya
    International
    URL courte
    11354

    La nièce de l’ex-agent double Sergueï Skripal empoisonné à Salisbury, qui affirme n’avoir d’autres nouvelles sur lui que celles que donne la presse, a confié à Sputnik qu’elle pensait que son oncle était mort depuis longtemps. Dans le cas contraire, il aurait, selon elle, joint sa mère très âgée.

    Victoria Skripal, la nièce de l'ex-agent double Sergueï Skripal, a annoncé à Sputnik qu'elle n'était informée de l'état de santé de son oncle que grâce aux médias. Elle estime qu'il est mort depuis longtemps.

    Récemment, Times a annoncé que l'état de santé de Sergueï Skripal s'était détérioré. Le magazine se référait à des informations du renseignement britannique. Il se fait soigner à domicile mais ses médecins considèrent qu'il risque de ne pas pouvoir se remettre complètement, d'après la source.

    «Personne ne m'informe de son état. Mais on en a déjà parlé il y a longtemps. Skripal n'est plus en vie. […] Le 4 mars, cela fera un an depuis [son empoisonnement, ndlr]. Le 6 mars, nous pourrions bien recevoir une urne funéraire avec l'explication que Skripal est mort et qu'il a été incinéré à sa demande», a déclaré Victoria Skripal.

    Elle a affirmé plusieurs fois n'avoir aucun doute sur le fait que son oncle était mort parce que, si tel n'était pas le cas, il aurait contacté sa mère qui est très âgée.

    Victoria Skripal a également indiqué à Sputnik qu'elle terminerait bientôt un livre sur son oncle.

    «Le livre sera terminé d'ici à la fin du mois de février. J'ai trouvé le titre il y a déjà longtemps. Le titre a été inventé il y a longtemps. C'est «Conversation avec un chat noir», a-t-elle annoncé.

    D'après le contrat qu'elle a signé avec une maison d'édition, son livre devrait paraître au début du mois de mars, a-t-elle ajouté.

    L'ex-agent double Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été empoisonnés en mars 2018 à Salisbury et retrouvés inconscients aux abords d'un centre commercial. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique, Theresa May, avait accusé la Russie d'être derrière cet empoisonnement.

    Lire aussi:

    «L'Iran a fait une très grosse erreur»: Trump réagit à la destruction du drone US par les militaires iraniens
    L'Iran sera-t-il frappé par les USA? «Vous le saurez bientôt», lance Trump
    Téhéran réagit aux déclarations américaines et se dit prêt à faire face à «toute sorte d'agression»
    Tags:
    empoisonnement, The Times, Theresa May, Viktoria Skripal, Sergueï Skripal
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik