Ecoutez Radio Sputnik
    Benyamin Netanyahou

    La querelle entre la Pologne et Israël se transforme en crise diplomatique

    © Sputnik . Sergey Guneev
    International
    URL courte
    21492

    La controverse autour des propos de Benyamin Netanyahou sur le rôle des Polonais dans la Shoah a entraîné l'annulation du sommet du groupe de Visegrad programmé à Jérusalem ainsi que la montée des tensions diplomatiques entre l'Etat hébreu et Varsovie.

    Les propos attribués par les médias israéliens à Benyamin Netanyahou sur la collaboration des Polonais avec les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale ainsi que les déclarations de son ministre des Affaires étrangères ont provoqué un regain de tensions diplomatiques entre les deux pays. Au point culminant, le sommet du groupe de Visegrad programmé pour 19 février à Jérusalem a été annulé suite au refus du Premier ministre polonais de s'y rendre.

    «On ne l'appellera pas Visegrad, car cela requiert la présence de tous les quatre (pays). Ce sera un sommet avec des membres du groupe de Visegrad», a fait savoir le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères Emmanuel Nahshon cité par l'AFP.

    Auparavant, le chef du gouvernement polonais Mateusz Morawiecki a annulé sa visite à Jérusalem pour le sommet du groupe de Visegrad après des propos, attribués par des médias à Benyamin Netanyahou, sur la collaboration des Polonais avec les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

    «Ces derniers jours, il y a eu des propos dans les médias accusant faussement l'État polonais, d'où la décision du Premier ministre», a fait savoir le chef de cabinet de M.Morawiecki, Michal Dworczyk.

    Benyamin Netanyahou avait pour sa part assuré que des médias israéliens avaient déformé ses propos sur le rôle des Polonais dans la Shoah qui avaient suscité l'émoi à Varsovie. Selon un communiqué diffusé par sa chancellerie, M.Netanyahou «a parlé de Polonais, et non pas du peuple polonais ou de la Pologne».

    Le nouveau chef de la diplomatie israélienne Israel Katz a jeté plus de l'huile sur le feu: s'exprimant dimanche à la chaîne i24 News, il a déclaré que «de nombreux Polonais avaient collaboré avec les Nazis et, comme l'a dit (l'ancien Premier ministre israélien) Yitzhak Shamir, "les Polonais sucent l'antisémitisme avec le lait de leur mère"».

    Suite à сes propos jugés «insultants» par Varsovie, l'ambassadrice israélienne Anna Azari a été convoquée au ministère polonais des Affaires étrangères.

    Lire aussi:

    Michel Maffesoli: «nous allons voir resurgir des manifestations tribales!»
    Violences au Mans: un forain grièvement blessé au pied (vidéo choc)
    Le ministère de la Défense annonce la mort de trois militaires russes en Syrie
    Tags:
    accusations, nazis, diplomatie, sommet, Holocauste, Seconde Guerre mondiale, Groupe de Visegrad, Mateusz Morawiecki, Yisrael Katz, Emmanuel Nahshon, Benjamin Netanyahu, Jérusalem, Pologne, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik