International
URL courte
22413
S'abonner

L'UE a annoncé que si Washington prenait «des mesures préjudiciables aux exportations européennes» de voitures, elle réagirait «de manière rapide et adaptée».

La Commission européenne a déclaré ce lundi qu'elle fournirait une réponse «rapide et adaptée» à une éventuelle décision des États-Unis de surtaxer les véhicules européens importés chez eux.

«La Commission européenne est au courant de la conclusion d'une enquête menée par le ministère américain du Commerce sur la question de savoir si les importations de voitures représentent une menace pour la sécurité nationale américaine», a déclaré le porte-parole de la Commission européenne, Margaritis Schinas, lors d'une conférence de presse.

Il a fait remarquer que si «des mesures préjudiciables aux exportations européennes» étaient adoptées par Washington, la Commission européenne réagirait «de manière rapide et adaptée».

Le ministère américain du Commerce a annoncé dimanche avoir officiellement remis à la Maison-Blanche son rapport sur l'industrie automobile qui pourrait déboucher sur une surtaxe des voitures importées. Donald Trump a désormais 90 jours pour décider d'éventuelles taxes supplémentaires sur les importations de voitures et d'équipements automobiles.

Le 25 juillet dernier, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, s'était rendu aux États-Unis pour rencontrer Donald Trump en vue de négociations. À l'issue de ces dernières, les deux hommes avaient annoncé une série de mesures sur l'agriculture, l'industrie et l'énergie pour apaiser le conflit commercial qui déchirait les États-Unis et l'Union européenne.

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Un homme tabassé par trois policiers à Paris, qui ont de plus menti dans leur rapport – vidéo choc
Ces 17 millions de Français seront prioritaires pour obtenir le vaccin anti-Covid
Tags:
sécurité nationale, industrie, taxes, exportations, automobile, énergie, agriculture, présidence américaine, Commission européenne, Union européenne (UE), Donald Trump, Margaritis Schinas, Jean-Claude Juncker, Washington, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook