Ecoutez Radio Sputnik
    Jussie Smollett

    Ce proche d’Obama qui aurait payé son «agression» par des partisans de Trump

    © REUTERS/ Danny Moloshok
    International
    URL courte
    6221

    La star d’Empire Jussie Smollett est soupçonnée par la police d’avoir orchestré sa propre agression fin janvier dernier, à en croire des médias américains.

    L’agression à caractère raciste dont aurait été victime l’acteur américain Jussie Smollett, proche de la famille Obama, suscite de plus en plus de doutes: la police de Chicago souhaite interroger une nouvelle fois la star de la série Empire, cette fois-ci en tant que suspect, rapportent des médias US.

    Après l’agression supposée survenue le 29 janvier dernier, la police a interpellé deux frères d’origine nigériane, Abimbola Abel et Olabinjo Ola Osundair, qui avaient travaillé avec M.Smollett sur Empire.

    Les deux hommes, chez qui plusieurs objets ont été saisis, dont des casquettes rouges identiques à celles des supporters de Donald Trump, ont été ensuite relâchés sans inculpation.

    Selon un porte-parole du Chicago PD, les informations obtenues auprès des deux frères «ont changé le cours de l’enquête». Se référant à des sources anonymes, CNN indique que la police pense désormais que Jussie Smollett aurait payé les deux frères pour l’attaquer.

    Le comédien a vivement démenti ces accusations par la voix de ses avocats: «Rien n’est plus éloigné de la vérité et toute personne qui pense le contraire ment». D’après d’autres sources proches de l'enquête, un grand jury devrait être formé la semaine prochaine pour examiner l’affaire.

    Lire aussi:

    L’Iran affirme avoir neutralisé une série de cyberattaques US et raille l’armée américaine
    Une femme frappée par une bande en plein Paris durant la Fête de la musique (vidéo)
    Téhéran promet de «mettre le feu» aux intérêts US en cas d’agression
    Tags:
    enquête, agression, police, Donald Trump, Barack Obama, Jussie Smollett, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik