Ecoutez Radio Sputnik
    Le ministère russe des Affaires étrangères

    La conférence de Varsovie prouve le désir US de tracer «de nouvelles lignes de clivage»

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    International
    URL courte
    1321
    S'abonner

    La Conférence sur la paix et la sécurité au Proche-Orient, qui s'est tenue les 13 et 14 février à Varsovie, a prouvé encore une fois que l'administration US ne cherchait qu'à tracer «de nouvelles lignes de clivage» dans la région pour détourner «de l'objectif d'une stabilisation à long terme», a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.

    Les résultats de la conférence ministérielle sur la paix et la sécurité au Proche-Orient ont été vivement critiqués par la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

    «Je dois constater avec regret que la Conférence de Varsovie est venue illustrer une nouvelle fois la politique de l'administration américaine visant à mettre en place de nouvelles lignes de clivage au Proche-Orient, déjà saturé de conflits et de contradictions», a-t-elle indiqué en répondant à une question de journalistes.

    Toutefois, c'est un style propre à Washington «qui mise depuis longtemps sur l'imposition de recettes toutes faites, comme le fameux “deal du siècle”[sur le règlement israélo-palestinien, ndlr]», a-t-elle ajouté, rappelant également la pratique de Washington d'organiser des coalitions selon les intérêts, comme, par exemple, la Middle East Strategic Alliance, un équivalent de l'Otan pour le Proche Orient.

    «Tout cela détourne de l'objectif d'une stabilisation à long terme de la situation dans la région et complique les perspectives de la résorption de conflits locaux», a noté Maria Zakharova.

    La conférence sur la paix et la sécurité au Moyen-Orient s'est tenue les 13 et 14 février à Varsovie. Avant même son inauguration, Moscou s'était déclaré préoccupé par une organisation hâtive de la cette rencontre sans consultations avec les Nations unies ou les grands acteurs régionaux et internationaux et avait estimé que ce ne serait qu'une nouvelle tentative d'imposer à la communauté internationale «des recettes pour desservir les intérêts géopolitiques américains».

    Tags:
    coalition, consultations, sécurité, paix, conférence, ONU, OTAN, ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, Moscou, Washington, Varsovie, Proche-Orient
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik