International
URL courte
47233
S'abonner

Benyamin Netanyahou, Premier ministre israélien, a réagi à la profanation des sépultures juives du cimetière de Quatzenheim, près de Strasbourg. Il a dénoncé un vandalisme antisémite «choquant» en France.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a dénoncé un vandalisme antisémite «choquant» en France, selon les informations communiquées par l'AFP.

«Un événement choquant s'est produit aujourd'hui: 80 tombes juives ont été profanées à l'aide de symboles nazis par des antisémites sauvages. J'appelle tous les dirigeants français et européens à s'opposer fermement à l'antisémitisme», a déclaré le Premier ministre israélien.

La veille de la journée nationale de mobilisation contre l'antisémitisme, quelque 80 stèles du cimetière juif de Quatzenheim ont été profanées, selon la préfecture du Bas-Rhin. Les sépultures ont été marquées à la bombe de croix gammées. Une «enquête de flagrance» a été ensuite ouverte par le parquet de Strasbourg.

Après la profanation d'un cimetière juif dans le nord-est de la France, le ministre israélien de l'Immigration, Yoav Gallant, a invité sur son compte Twitter les juifs qui résident dans l'Hexagone à venir s'installer en Israël. Selon Yoav Gallant, la profanation de tombes dans ce cimetière «réveille les images de périodes sombres dans l'histoire du peuple juif».

Emmanuel Macron, qui s'est rendu ce mardi à ce cimetière, a écrit sur son compte Twitter que «l'antisémitisme est la négation de ce qu'est la France».

Lire aussi:

Nuit de chaos à Argenteuil, des policiers visés par des tirs de mortiers - vidéos
Nouvelle étape du déconfinement en France: ce qui change à partir du 19 mai
Un 4e État américain autorise la formation des pelotons d'exécution
«Tu vas en prendre plein la gueule»: un maire met en garde Macron qui prépare son tour de France
Tags:
antisémitisme, sépulture, profanation, Benjamin Netanyahou, Israël, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook