Ecoutez Radio Sputnik
    Ambulances, Syrie

    Blessé en Syrie et hospitalisé en Turquie, un chef du Front al-Nosra serait dans le coma

    © AFP 2018 Omar haj kadour
    International
    URL courte
    10330

    Blessé à la tête lundi soir par un éclat d'obus, un des chefs du groupe terroriste Hayat Tahrir al-Cham*, Abou Mohammed al-Joulani, a été hospitalisé dans le sud de la Turquie, a fait savoir à Sputnik une source médicale locale.

    Abou Mohammed al-Joulani (de son nom de naissance Ahmed Hussein al-Chara), fondateur de Hayat Tahrir al-Cham* (anciennement Front al-Nosra*), est dans le coma après avoir été grièvement blessé à la tête, a annoncé à Sputnik une source médicale turque.

    «Blessé hier soir [lundi, ndlr] à la tête dans une explosion survenue dans la ville syrienne d'Idlib, [il] a été emmené à l'hôpital public d'Antakya, dans la province de Hatay [sud de la Turquie, près de la frontière syrienne, ndlr]», a déclaré la source.

    Il s'agit du terroriste Abou Mohammed al-Joulani, selon le médecin.

    «La personne qui a été amenée à l'hôpital a été blessée à la tête par un éclat d'obus, ce qui a entraîné une commotion cérébrale. Elle a été opérée à la tête. […] Elle a été placée en soins intensifs, son état est grave, elle est dans le coma», a ajouté la source.

    Auparavant, le journal syrien al-Watan avait annoncé qu'un tribunal pénal de Damas avait condamné à mort par contumace les dirigeants et les membres de groupes terroristes tels que Hayat Tahrir al-Cham*, Faylaq al-Rahmane et Jaych al-Islam*, dont al-Joulani. La liste des accusés compte plus de 40 terroristes, pour la plupart originaires de la Ghouta orientale, banlieue de l'est de Damas.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Brigitte Macron déclare forfait après des huées et des sifflets au stade de Reims (vidéo)
    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    Le dernier cri de désespoir du copilote du crash du Boeing de Lion Air
    Tags:
    coma, hôpital, terrorisme, Hayat Tahrir al-Cham, Turquie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik