Ecoutez Radio Sputnik
    Nicolas Maduro

    «Un clown autoproclamé»: Maduro appelle Guaido à tenir des élections

    © REUTERS / Andres Martinez Casares
    International
    URL courte
    12611

    S’adressant à Juan Guaido, qui s’est autoproclamé «Président en exercice», Nicolas Maduro a appelé à tenir au Venezuela une élection présidentielle.

    Nicolas Maduro a exhorté son opposant Juan Guaido, qui s'est autoproclamé «Président» du pays à organiser des élections pour donner l'occasion au peuple de se prononcer.

    «Pourquoi ne convoque-t-il pas des élections pour qu'on le renverse par un vote populaire? Que le clown autoproclamé convoque des élections pour qu'on le renverse par un scrutin», a déclaré Maduro intervenant devant des diplômés en médecine. Son discours a été diffusé sur Twitter.

    La crise politique au Venezuela a éclaté quand l'opposant Juan Guaido, renvoyé le 22 janvier du poste de président de l'Assemblée nationale vénézuélienne sur décision de la Cour suprême, s'est autoproclamé le lendemain «Président en exercice du pays» et a prêté serment au cours d'une manifestation. Donald Trump l'a reconnu comme «Président par intérim».

    Une quarantaine de pays, dont le Royaume-Uni et l'Allemagne, en ont fait de même. La France l'a également reconnu comme «Président en charge». Le Président Nicolas Maduro a qualifié Juan Guaido de pantin des États-Unis.

    La Russie, la Chine et plusieurs autres pays ont, quant à eux, soutenu Nicolas Maduro en tant que Président légitime du Venezuela. Le Kremlin a qualifié la décision de certaines nations européennes d'«ingérence dans les affaires intérieures du Venezuela».

    Lire aussi:

    L’humoriste proche de Macron Yassine Belattar a été placé en garde à vue
    Les sirènes de la défense anti-aérienne retentissent de nouveau dans le sud d’Israël
    Plusieurs Roms lynchés dans les banlieues de Paris pour des fausses rumeurs (vidéos choc)
    Tags:
    élection présidentielle, Juan Guaido, Nicolas Maduro, Venezuela
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik