International
URL courte
8324
S'abonner

Après avoir vendu un terrain en Crimée dans le cadre de la législation russe et en avoir caché le contrat, l'ambassadeur d'Ukraine au Canada, Andriy Chevtchenko, a été accusé de haute trahison. Le parquet de la République autonome de Crimée a engagé des poursuites pénales contre lui.

Le parquet de la République autonome de Crimée a engagé des poursuites pénales contre l'ambassadeur d'Ukraine au Canada, Andriy Chevtchenko. Cela a été annoncé par l'ancien chef adjoint de l'administration du Président ukrainien, Andriy Portnov, sur sa chaîne Telegram.

«Après la décision du tribunal Golosseevsky de Kiev, prise à notre demande, le parquet de la République autonome de Crimée a néanmoins ouvert une enquête criminelle au titre de l'article 111 du Code pénal "La haute trahison" relatif au contrat foncier que l'ambassadeur d'Ukraine au Canada M.Chevtchenko a conclu en Crimée occupée», a écrit M.Portnov sur sa chaîne Telegram.

Début février, Andriy Portnov a annoncé que M.Chevtchenko avait vendu 20.000 mètres carrés de terres en Crimée en 2017, dans le cadre de la législation russe. Afin de cacher cet accord, le diplomate a désinscrit une procuration au nom de l'un de ses subordonnés de l'ambassade d'Ukraine au Canada. En outre, M.Chevtchenko n'a pas indiqué le montant de la vente du terrain dans sa déclaration de 2017.

Lire aussi:

L’Allemagne réagit aux menaces US contre le gazoduc Nord Stream 2
Alain Finkielkraut s’attaque à son tour à Didier Raoult
Trump menace de «fermer» les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets
Tags:
parquet, action en justice, ambassadeur, Canada, Crimée, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook