Ecoutez Radio Sputnik
    Des munitions (image d'illustration)

    Un arsenal de guerre découvert chez un «suprématiste blanc» US (photos)

    © Sputnik . Mikhaïl Voskressenski
    International
    URL courte
    449

    Admirateur du tueur de masse norvégien Anders Breivik, un garde-côte américain qui projetait de s'en prendre à plusieurs personnalités politiques et figures médiatiques a été interpellé la semaine dernière près de Washington. Un imposant arsenal d’armes et d’explosifs a été saisi à son domicile.

    Selon des documents judiciaires rendus publics mercredi, «le suprématiste blanc» Christopher Paul Hasson, âgé de 49 ans, a été arrêté la semaine dernière à son domicile de Silver Spring (Maryland), près de Washington. Maintenu en détention, il doit comparaître jeudi devant un tribunal de Greenbelt (Maryland), selon la BBC.

    «Le prévenu prévoyait de tuer des civils innocents à une échelle rarement vue dans ce pays», annonce le procureur Robert Hur, dont le bureau a indiqué que 15 armes et plus d'un millier de munitions avaient été retrouvées dans l'appartement de M. Hasson, en compagnie de drogues illicites incluant des stéroïdes et des hormones de croissance.

    Le garde-côte se décrivait lui-même, dans des documents saisis par les autorités, comme un «nationaliste blanc» de longue date et un partisan d'une «violence ciblée destinée à établir une patrie blanche». Il consultait régulièrement des passages du «manifeste de Breivik» sur le rassemblement d'armes à feu et l'établissement d'une liste de cibles, a précisé le bureau du procureur.

    Parmi ses cibles potentielles figuraient les responsables démocrates Nancy Pelosi et Chuck Schumer, ainsi que d'autres parlementaires du parti, notamment Alexandria Ocasio-Cortez, benjamine du Congrès américain. Les journalistes de CNN Don Lemon et Chris Cuomo, ainsi que ceux de MSNBC Chris Hayes et Joe Scarborough, étaient également visés.

    Employé depuis 2016 au siège des garde-côtes américains à Washington, le lieutenant Hasson avait auparavant servi dans le corps des Marines de 1988 à 1993, et dans la Garde nationale pendant deux ans.

    Anders Breivik avait été condamné en août 2012 à une peine de 21 ans d'emprisonnement avec possibilité de reconduction, soit la sentence maximale prévue par la loi norvégienne, pour avoir commis le 22 juillet 2011 un attentat à la voiture piégée ayant coûté la vie à huit personnes à Oslo, avant de tuer 69 participants à un camp de jeunesse du Parti travailliste sur l'île d'Utoya, proche de la capitale.

    En juin dernier, Anders Breivik a officiellement changé ses nom et prénom. Désormais le tueur s'appelle Fjotolf Hansen.

    Lire aussi:

    Le dernier cri de désespoir du copilote du crash du Boeing de Lion Air
    Brigitte Macron déclare forfait après des huées et des sifflets au stade de Reims (vidéo)
    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    Tags:
    suprémacisme blanc, Anders Breivik, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik