International
URL courte
Avec ou sans accord: Londres et Bruxelles au seuil du Brexit (2019) (79)
23403
S'abonner

Le Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a déclaré, après s’être entretenu avec Theresa May, qu’il en avait assez du sujet du Brexit. Se sentant plutôt pessimiste concernant une possibilité de sortie de l’Union européenne sans accord, il a lancé qu’il souffrait de «fatigue de Brexit».

À l'issue de ses consultations avec la Première ministre britannique Theresa May mercredi soir, Jean-Claude Juncker a déclaré aux membres du Comité économique et social européen qu'il n'était «pas très optimiste» quant à la possibilité d'éviter un Brexit sans accord.

«Si aucun accord ne devait être conclu, et je ne peux pas l'exclure, ceci aurait des conséquences économiques et sociales terribles en Grande-Bretagne et sur le continent. Donc mes efforts sont orientés de sorte qu'il soit possible d'éviter le pire. Mais je ne suis pas très optimiste face à cette question».

Le Président de la Commission européenne a fait remarquer qu'à chaque fois qu'il y avait un vote au sein du Parlement britannique, «il y avait toujours une majorité contre quelque chose et jamais de majorité en faveur de quelque chose».

Et de conclure:

«J'ai une sorte de fatigue de Brexit… C'est un désastre. […] Le Brexit n'est pas une construction, mais une déconstruction».

Dossier:
Avec ou sans accord: Londres et Bruxelles au seuil du Brexit (2019) (79)

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
Brexit, Theresa May, Jean-Claude Juncker, Europe, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook