International
URL courte
1417
S'abonner

Sebastian Kurz, le chancelier autrichien, a estimé, à l’issue de sa rencontre avec Donald Trump, que les États-Unis pourraient faire preuve de plus d’engagement sur la solution du problème kosovar.

Après avoir négocié mercredi à Washington avec Donald Trump, Sebastian Kurz a déclaré aux journalistes que les États-Unis avaient un impact considérable sur le Kosovo, ce qui pourrait être utilisé de manière positive, relate le portail d'information Gazeta Express.

Le chancelier autrichien a demandé aux États-Unis de s'engager davantage dans la résolution des problèmes entre le Kosovo et la Serbie.

Il a déclaré qu'il se félicitait de l'engagement du Président serbe, Aleksandar Vucic, et de celui de la république autoproclamée du Kosovo, Hashim Thaçi, sur l'échange de territoires et qu'il le soutenait en tant que solution possible, même s'il s'agit d'un sujet très sensible.

«Si les deux parties parviennent à un accord sur une question, les Européens ne devraient pas devenir un obstacle, les Américains non plus», a déclaré Kurz.

Lire aussi:

Pas si brouillés? Mélenchon était bien présent aux cinquante ans d’Éric Zemmour
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
«Impensable d'avancer»: la France passe l’éponge sur l’accord de libre-échange entre l’UE et l’Australie
Tags:
États-Unis, Autriche, Serbie, Kosovo, Sebastian Kurz, Aleksandar Vucic, Donald Trump, Hashim Thaçi
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook