Ecoutez Radio Sputnik
    l’aéroport Cheremetievo de Moscou

    Un Belge a été detenu dans un aéroport de Moscou

    © Sputnik . Evgeny Biyatov
    International
    URL courte
    5120

    Les forces de sécurité ont arrêté un citoyen belge à l’aéroport Cheremetievo de Moscou, celui-ci affirmant détenir une bombe, ont annoncé samedi matin des médias russes. Il s’est révélé plus tard que les employés de l’aéroport avaient mal traduit l’un de ses mots.

    En transit à Moscou depuis la Thaïlande, un citoyen belge a été arrêté vendredi soir dans l'aéroport Cheremetievo, après avoir déclaré qu'il possédait d'une bombe, ont annoncé des médias russes en se référant à une source dans les services d'urgence.

    «Toutefois, après la fin de l'embarquement sur le vol Moscou-Paris, l'homme a déclaré détenir un engin explosif. Il se comportait en même temps agressivement, tout en se parlant à lui-même en français», a déclaré la source.

    Immédiatement appelés à bord, les policiers ont arrêté le fauteur de troubles.

    «Aucun engin explosif n'a été retrouvé sur l'homme. Cependant, le vol a dû être reporté et tous les passagers ainsi que l'avion ont également été inspectés», a-t-on ajouté.    

    Il s'est avéré plus tard que les forces de sécurité l'ont arrêté… en raison d'un mot mal traduit. Le citoyen belge a été arrêté vendredi soir à l'aéroport Cheremetievo, après avoir prononcé un mot que les employés de l'aéroport ont interprété comme «explosion», annoncent des médias russes en se référant à une source dans les services d'urgence.

    «Un homme a été arrêté à l'aéroport de Cheremetyevo après que les employés de l'aéroport ont entendu le mot "explosion". Plus tard, il s'est avéré que ce mot avait été traduit de manière incorrecte, mais l'homme a été inspecté par les forces de l'ordre», a déclaré une source.Selon la même source, l'incident s'est produit vendredi soir.

    L'homme a pu se rendre à Paris à bord du vol qu'il avait planifié, mais pour des raisons de sécurité l'avion et les passagers ont été inspectés.    

    Lire aussi:

    Possible attentat aux Pays-Bas: la police révèle l'origine du tireur présumé
    «Ici c'est Nancy, pas l'Algérie»: face-à-face tendu avec des identitaires à Nancy (vidéos)
    À Paris, l’argent du trafic de drogue était bien au chaud dans une voiture diplomatique
    Tags:
    avion, bombe, Moscou, Belgique, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik