Ecoutez Radio Sputnik
    Sucre

    Sucre au lieu de cocaïne: arnaquée par un dealer, elle appelle la police

    CC0 / Pixabay
    International
    URL courte
    3180
    S'abonner

    Mécontente, une éventuelle consommatrice de drogue a laissé la police de l'Irlande du Nord perplexe après avoir appelé pour se plaindre d'avoir payé 200 livres sterling pour... du sucre brun.

    La police de Craigavon, en Irlande du Nord, est restée dubitative face à un étrange message où une femme a déclaré avoir été arnaquée par un trafiquant de drogue local qui lui avait vendu du sucre brun au lieu de la cocaïne demandée.

    Les policiers ont même jugé bon de le publier sur leur page Facebook.

    «Appelant: J'ai été arnaquée […]. J'ai payé plus de 200 livres et obtenu du sucre brun à la place.

    Moi: À la place de quoi?

    Appelant: De la cocaïne.

    Moi: Euh…

    Non, pas une blague. Un appel réel.

    Cela ne devrait surprendre personne que les trafiquants de drogue soient des escrocs!», a conclu la police.

    Sans perdre son sens de l'humour: «Un trafiquant de drogue malhonnête. Où va le monde?!»

    Cette histoire singulière a suscité de nombreux commentaires en ligne.

    «Que se passe-t-il dans le monde quand nous ne pouvons plus faire confiance à notre sympathique dealer?», a écrit un internaute, tandis qu'un autre a plaisanté que «c'était une bonne affaire».

    Un utilisateur a lié le sujet au dossier du Brexit:

    «Est-ce que c'est ce qui se profile après le Brexit? 200 livres pour 2 grammes de sucre?»

    Il n'est pas clair de savoir si c'est le vendeur ou l'acheteur qui sera poursuivi. Entre-temps, la femme qui a appelé a reçu «des conseils appropriés», a déclaré la police aux médias locaux.

    La peine maximale pour possession de drogue au Royaume-Uni est de sept ans de prison, tandis qu'un producteur de drogue ou un revendeur peut être condamné à la prison à vie.

    Tags:
    dealer, trafiquants, sucre, commentaires, drogue, police, Brexit, Facebook, Inc, Irlande du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik