Ecoutez Radio Sputnik
    l'image du drapeau cubain

    Les Cubains sont appelés à voter pour ou contre une nouvelle Constitution

    CC0 / Pixabay/Public_Domain_Photography
    International
    URL courte
    3170

    Un référendum constitutionnel a lieu à Cuba ce dimanche 24 février. La nouvelle Constitution vise à entériner les postes de Président et de Premier ministre ainsi que le droit de propriété privée. Miguel Diaz-Canel, le chef de l’État, estime que le référendum témoigne du caractère socialiste de l’État.

    Les Cubains sont appelé à voter pour ou contre l'adoption d'une nouvelle Constitution ce dimanche 24 février. Plus de 25.000 bureaux de vote sont ouverts dans tout le pays depuis la matinée et jusqu'à 18h00 (00h00, heure de Paris).

    Le chef de l'État cubain Miguel Diaz-Canel a déjà voté, annonce le quotidien cubain Granma.

    «Je suis sûr que nous allons vaincre et que nous aurons cette victoire pour l'Amérique latine et pour le Venezuela, surtout maintenant», a déclaré Diaz-Canel après avoir voté. «Cette Constitution, c'est ce que nous transmettrons à nos enfants et à nos petits-enfants. Aujourd'hui, nous réaffirmons notre caractère socialiste», a souligné le chef de l'État.

    La Constitution de Cuba date de 1976. En décembre, 602 députés de l'Assemblée nationale du pouvoir populaire ont voté pour le projet de nouvelle Constitution.

    Le document entérine les postes de Président et de Premier ministre. Le Président pourra exercer deux mandats consécutifs de cinq ans. La nouvelle Constitution reconnaît le droit de propriété privée et réaffirme le caractère socialiste de l'État.

    Elle préserve le rôle dominant du Parti communiste et la laïcité, qui garantit la liberté de conscience. Un citoyen de Cuba pourra garder sa nationalité en cas d'acquisition de la nationalité d'un autre pays, affirme le quotidien Granma.

    Auparavant, le projet de nouvelle Constitution impliquait également l'instauration du mariage homosexuel en tant qu'union «entre deux personnes». Cependant, les députés de l'Assemblée nationale du pouvoir populaire de Cuba ont renoncé à inscrire des changements ouvrant la voie au mariage homosexuel. La question du concept du mariage relèverait du code de la famille.

    Lire aussi:

    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Une opération du Raid à l’opéra de Nantes où le concert d'une chanteuse iranienne était prévu
    Une quarantaine de morts lors de l'attaque de deux villages au Mali
    Tags:
    voter, communistes, Constitution, mariage gay, référendum, Miguel Diaz-Canel, Cuba, Amérique latine, Venezuela
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik