Ecoutez Radio Sputnik
    Bernard-Henri Levy

    En vue des européennes, BHL se rend en Italie pour sermonner le «populisme»

    © AP Photo / Wissam Saleh
    International
    URL courte
    27053

    En tournée théâtrale à Milan, Bernard-Henri Lévy s’en est pris aux autorités italiennes et a mis en garde contre le nationalisme. Son spectacle relève «de la propagande de soutien à ce modèle européen qui aime beaucoup l'appareil bureaucratique et les technocraties», estime face à Sputnik l’expert en communication politique, Giampaolo Rossi.

    «Le populisme vous sourit? C'est pour mieux vous manger… C'est l'avertissement que je veux lancer aux citoyens d'Europe et de Milan avec ce texte», par cette déclaration le philosophe français Bernard-Henri Lévy a entamé sa tournée des villes européennes avec la pièce de théâtre «Looking For Europe», une «bataille de civilisation», comme l'appelle l'activiste français.

    La ville italienne n'a pas été choisie au hasard comme première destination de M.Lévy, vues ses nombreuses attaques contre l'actuel gouvernement italien.

    «Un ministre de l'Intérieur qui se fait passer pour un policier, se fait passer pour un pompier et se fait attaquer par les syndicats de pompiers, je trouve cela grotesque et je trouve que l'Italie mérite plus», a déclaré M.Lévy dans une interview sur RaiTre, menée en italien.

    Dans une interview à Sputnik, l'expert en communication politique et conseiller de l'administration de la chaine Rai, Giampaolo Rossi, explique les intentions du philosophe français comme un geste «risqué et désespéré de la part de ce monde intellectuel qui voit se briser les certitudes qu'il possédait jusqu'à il y a quelques temps».

    «Je pense que ce n'est pas une bataille mais une opération de propagande menée par un intellectuel qui a toujours été du côté de l'élite pro-européenne. Lévy utilise un spectacle théâtral avant les élections européennes pour faire de la propagande de soutien à ce modèle européen qui aime beaucoup l'appareil bureaucratique et les technocraties, mais qui plaît de moins en moins aux citoyens européens», a déclaré le spécialiste.

    Le monde intellectuel ainsi que l'élite économique et l'establishment politique européens «sont en train de fermer leurs portes en raison de la nouvelle prise de conscience qui traverse l'Europe de manière transversale», a déclaré l'expert se référant aux attaques répétées contre le gouvernement italien, avant d'évoquer le mouvement des Gilets jaunes en France.

    «Ce qu'ils appellent "populisme méprisant", n'est pas un mouvement de droite ou de gauche, ni un nationalisme du vingtième siècle. Dans leur ensemble, ce sont des mouvements transversaux de citoyens qui croisent les anciennes catégories politiques: droite, gauche, nationaliste, socialiste. Les Gilets jaunes français en sont un bon exemple», déclare l'expert.

    Selon lui, les manifestants français représentent la prise de conscience, en particulier de la classe moyenne des pays européens,  «alors que cette construction européenne est en train d'échouer et qu'un avenir ne s'y voit plus».

    Pour certains, comme le philosophe français, note le spécialiste, «la démocratie n'est valable que lorsqu'elle exprime les projets politiques qu'ils aiment, et les gouvernements ne sont légitimes que s'ils suivent l'agenda politique de la mondialisation ou s'ils sont soumis aux diktats imposés par la technocratie européenne. Autrement, ils deviennent des foyers très dangereux de populisme et de racisme.»

    «L'Europe a plutôt été transformée en une sorte d'appareil méga-bureaucratique aux mains d'une élite technocratique et financière qui gouverne malgré les peuples et les citoyens. L'élite, dont Bernard-Henry Lévy […], ne veut pas que cette situation se présente. […] Je crois que Lévy essaie de défendre ce qu'il a toujours défendu, à savoir l'Europe des élites».

    D'après M.Rossi, M.Levy «a toujours le pouvoir de continuer à manipuler la vérité complexe de notre époque».

    Lire aussi:

    Téhéran estime que Washington a abattu l'un de ses propres drones par erreur
    L’Iran rappelle aux États-Unis leur situation géographique
    Merkel réagit aux doutes sur ses capacités à diriger suite à ses crises de tremblements
    Tags:
    propagande, Bernard-Henri Lévy, Milan, Italie, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik