International
URL courte
11337
S'abonner

Emmanuel Macron s'est félicité de la décision des États-Unis de garder leurs soldats en Syrie lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue irakien Barham Salih à Paris.

Le Président français a salué lundi à Paris la décision du Président Donald Trump de maintenir environ 200 soldats américains en Syrie, contrairement à son idée initiale de retirer le contingent américain de ce pays, annoncent des médias.

«Sur la décision américaine, je ne peux que me féliciter de ce choix. Il correspond à la nécessité de rester aux côtés en particulier des Forces démocratiques syriennes (FDS) et de ceux qui, sur le terrain, ont œuvré à la lutte» contre Daech*, a indiqué M.Macron lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue irakien, Barham Salih.

Le Président Macron a qualifié la décision de Washington de «bonne chose» avant d'annoncer que la coalition poursuivrait ses opérations dans la région.

Après avoir déclaré en décembre que Daech* avait été vaincu en Syrie et que toutes les troupes américaines en seraient retirées, le Président américain a changé d'avis et a décidé de laisser dans le pays un petit groupe de maintien de la paix d'environ 200 militaires. La porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders, a annoncé le 21 février que cette décision avait suivi l'entretien téléphonique entre Donald Trump et Recep Tayyip Erdogan, au cours duquel les deux chefs d'État étaient convenus de continuer à travailler ensemble pour créer une «zone de sécurité» en Syrie.

Pour rappel, le 19 décembre 2018, Donald Trump a annoncé le départ le plus rapidement possible des soldats américains de Syrie, martelant que les États-Unis ne joueraient plus le rôle de «gendarme du Moyen-Orient».

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Le nombre de nouveaux cas de Covid au-dessous des 20.000 en France
Crachats, injures, huées: des journalistes de nouveau pris à partie par des anti-pass – images
Un vaccinodrome et une pharmacie incendiés lors d'affrontements en Martinique - images
Réacteur nucléaire «propre»: après l’abandon français, la victoire chinoise
Tags:
États-Unis, France, Syrie, Emmanuel Macron, Donald Trump, Barham Salih, Forces démocratiques syriennes (FDS), coalition anti-Daech, Daech, troupes américaines, troupes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook