Ecoutez Radio Sputnik
    Bachar el-Assad

    Assad en Iran: rencontres avec Rohani et l'ayatollah Ali Khamenei

    © Photo. Press Service of the President of Syria
    International
    URL courte
    5451

    Le Président syrien a rencontré Hassan Rohani et le guide suprême de la Révolution islamique Ali Khamenei lors de sa première visite en Iran depuis le début de la guerre en Syrie.

    Bachar el-Assad s'est rendu en Iran pour la première fois depuis le début de la guerre en Syrie, il y a huit ans. À Téhéran, il s'est entretenu avec son homologue iranien, Hassan Rohani, et le guide suprême de la Révolution islamique, Ali Khamenei, a annoncé le service de presse du Président syrien.

    L'ayatollah Ali Khamenei a félicité M.Assad à l'occasion des victoires remportées par l'armée syrienne.

    «Ces victoires ont porté un coup décisif aux projets occidentaux et américains dans la région. Il faut faire preuve de vigilance accrue à l'égard de ce qu'ils pourront orchestrer à l'avenir en réaction à leur défaite», a déclaré Khamenei, cité par des médias.

    Ali Khamenei a en outre salué les efforts déployés par les autorités et le peuple syriens pour combattre les terroristes et leurs complices dans la région, avant de promettre que l'Iran soutiendrait toujours la Syrie. Le guide spirituel de la République islamique a appelé Damas à rejeter le projet américain de créer une zone tampon dans le nord de la Syrie.

    Le Président Rohani a lui aussi exprimé son soutien à M.Assad.

    «La République islamique d'Iran, comme par le passé, se tiendra aux côtés du peuple et du gouvernement de Syrie» et les aidera à lutter contre le terrorisme et à reconstruire le pays, a déclaré M.Rohani, repris par le site officiel de la présidence iranienne et le service de presse du Président syrien.

    M.Assad a pour sa part félicité les dirigeants iraniens à l'occasion du 40e anniversaire de la Révolution islamique qui a permis à l'Iran de devenir «un exemple à suivre, [de] créer un État puissant qui peut défendre les intérêts de son peuple et résister à l'ingérence étrangère», d'après l'agence syrienne Sana.

    Lire aussi:

    «Excusez-nous, on ignorait qu’il était invisible»: le F-117 abattu par les Serbes en 1999
    Encore un pays européen qui promet de transférer son ambassade en Israël à Jérusalem
    Ces symptômes du cancer du cerveau que les malades ignorent
    Tags:
    Hassan Rohani, ayatollah Ali Khamenei, Bachar el-Assad, Iran, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik