Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau du Hezbollah

    Le Hezbollah tout entier refusé par Londres

    CC BY 2.0 / upyernoz / Hezbollah Flag
    International
    URL courte
    5622
    S'abonner

    Le mouvement chiite Hezbollah, ainsi que les organisations Ansaroul Islam et le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), vont être totalement interdits au Royaume-Uni.

    Les autorités britanniques ont reconnu l'intégralité du mouvement chiite Hezbollah comme une organisation terroriste, selon un communiqué diffusé lundi par le ministère de l'intérieur.

    «Le Hezbollah poursuit ses tentatives de déstabiliser la situation fragile au Proche-Orient (…). Nous ne pouvons plus distinguer leur aile militaire, déjà interdite, du parti politique. Pour cette raison, nous avons pris la décision d'interdire le groupe dans sa totalité», a expliqué le ministre Sajid Javid.

    Londres va également mettre au ban les organisations djihadistes dénommées Ansaroul Islam et Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM), la principale alliance djihadiste du Sahel liée à Al-Qaïda*.

    L'interdiction entrera en vigueur si elle reçoit l'aval des députés, ce qui ne devrait pas poser de problème. Être membre du Hezbollah ou promouvoir le mouvement sera ainsi passible d'une peine allant jusqu'à 10 ans de prison au Royaume-Uni.

    À l'heure actuelle, le groupe chiite est considéré comme une organisation terroriste par Israël et les États-Unis, alors que dans l'Union européenne seule sa branche armée est classifiée comme telle.

    Les médias rappellent qu'en 2017 le maire de Londres, Sadiq Khan, et d'autres personnalités politiques britanniques avaient exhorté l'ex-ministre de l'Intérieur Amber Rudd à interdire totalement le mouvement à la suite du rassemblement de la Journée Al-Quds à Londres, dont les participants avaient brandi le drapeau du Hezbollah.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Tags:
    djihadisme, terrorisme, interdiction, Union européenne (UE), Al-Qaïda, Hezbollah, Sadiq Khan, Sajid Javid, États-Unis, Israël, Londres, Proche-Orient, Liban, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik