Ecoutez Radio Sputnik
    Caracas, capitale du Venezuela

    Les USA durcissent les sanctions contre le Venezuela

    © Sputnik . Mikhail Alaeddin
    International
    URL courte
    Tentative de coup d'État au Venezuela (152)
    9243

    Le département du Trésor américain a durci lundi les sanctions contre le Venezuela -en proie à une crise après que l'opposant Juan Guaido s'est proclamé Président fin janvier- en ajoutant à sa liste noire quatre ressortissants de la République bolivarienne.

    Les États-Unis ont élargi les mesures contraignantes contre le Venezuela en sanctionnant quatre gouverneurs vénézuéliens, a annoncé lundi dans un communiqué le département du Trésor américain.

    Concrètement, les restrictions ont été imposées à l'ancien vice-Président et ministre de la Défense, Ramón Carrizales, actuellement à la tête de l'État d'Apure, et à Luis García Carneiro, gouverneur de Vargas depuis 2008, ex-chef de l'armée vénézuélienne et ex-ministre de la Défense.

    Figurent également sur la liste noire désormais Rafael Alejandro Lacava Evangelista, homme politique et économiste vénézuélien, actuellement gouverneur de l'État Carabobo, et Omar José Prieto Fernandez, à la tête de celui de Zulia.

    Comme l'a indiqué le Trésor, cette action visait les gouverneurs «impliqués dans la corruption» qui «bloquent l'acheminement d'une aide humanitaire».

    Le Trésor américain a déjà imposé des sanctions à la compagnie pétrolière et gazière vénézuélienne PDVSA. Ces mesures permettront aux États-Unis de confisquer les actifs de l'entreprise, qui s'élèvent à sept milliards de dollars, tandis que PDVSA perdra 11 milliards de dollars de bénéfices en un an.

    Samedi 23 février, les opposants vénézuéliens ont tenté de faire entrer dans le pays de l'aide humanitaire que les autorités, en la personne du chef de l'État légitime, Nicolas Maduro, refusent d'accepter. Le gouvernement nie l'existence d'une crise humanitaire dans le pays, affirmant que les tentatives de livrer de l'aide humanitaire sont des provocations. Selon Nicolas Maduro, ce stratagème sert de couverture pour l'agression de son pays. Sur fond de crise, Nicolas Maduro a déjà rompu les relations diplomatiques avec les États-Unis et la Colombie.

    D'après diverses sources, les tensions aux frontières et les affrontements entre forces de l'ordre et manifestants anti-Maduro ont fait plusieurs morts et des centaines de blessés ces derniers jours.

    Dossier:
    Tentative de coup d'État au Venezuela (152)

    Lire aussi:

    La France au seuil d’une révolution? Le sondage alarmant de l’Ifop
    Gilets jaunes: l’armée sera déployée samedi pour sécuriser des bâtiments
    Les derniers mots des pilotes du crash du Boeing 737 MAX révélés par les boîtes noires
    Tags:
    aide humanitaire, corruption, liste noire, gouverneur, sanctions, États-Unis, Venezuela
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik