International
URL courte
51910
S'abonner

Du matériel médical d’occasion, stocké dans les locaux de la mairie de la ville de Vimoutiers, en Basse-Normandie, et destiné à équiper des structures sanitaires au Maroc, a terminé à la déchetterie. Le maire de la ville a affirmé avoir été contraint de prendre cette décision, mais a promis de trouver des équipements de substitution.

Du matériel médical d'occasion, rassemblé par l'association des musulmans de Vimoutiers, en Basse-Normandie, et destiné à être acheminé au Maroc, a été jeté par la commune à la déchetterie de la ville, selon Hakim Miftah, président de cette association, cité par le site d'information actu.fr. Contacté par le média, Guy Romain, le maire de la ville a affirmé avoir pris cette décision malgré lui, tout en promettant de remplacer les équipements jetés par d'autres.

Tout en affirmant que son association acheminait depuis plusieurs années des ambulances et du matériel médical dans des régions reculées du Maroc, M.Miftahi a déclaré que «nous avons un convoi en partance de Vimoutiers, lundi 25 février».

Selon lui, un rendez-vous était fixé avec un responsable des services techniques de la ville pour le vendredi 22 février, afin de récupérer trois lits médicalisés. Cependant, le même jour, Hakim Miftah a reçu un texto du maire de la ville lui annonçant que le matériel en question, stocké dans un bâtiment de la mairie, a été jeté à la déchetterie.

«Dans l'obligation de libérer le local où ils étaient entreposés en zone industrielle, les lits et autres matériels ont été mis à la déchetterie», a écrit Guy Romain. «J'en suis désolé mais il est trop tard pour les récupérer car c'était il y a un mois», a-t-il précisé.

Contacté par actu.fr, le maire de la ville de Vimoutiers a expliqué la raison pour laquelle il a pris cette décision: «Le bâtiment où ces matériels étaient stockés, sera détruit par la Cdc des VAM [la Communauté de communes des vallées d'Auge et du Merlerault, ndlr]. Il nous a été demandé de tout retirer et j'ai donné l'ordre que tout soit évacué», a affirmé le responsable.

Affirmant qu'il regrette cette décision due à «une erreur des services» de la mairie, mais qu'il assume totalement, M.Romain a assuré «qu'ayant de bonnes relations dans le milieu hospitalier, je vais tâcher de trouver des lits médicalisés d'occasions pour compenser».

Lire aussi:

L'hommage de Macron à Maradona indigne le Venezuela qui le tacle sur les Gilets jaunes
Un commissariat de police attaqué aux cocktails Molotov dans le Lot
Sectarisme, boycott et chasse aux sorcières dans les universités: la France à la mode US?
Des photos d’employés des pompes funèbres pendant l’enterrement de Maradona scandalisent l’Argentine
Tags:
déchets, examen médical, équipements, France, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook