International
URL courte
9342
S'abonner

Ioulia Timochenko, candidate à la présidentielle ukrainienne, chef de file du parti ukrainien Batkivchtchina, a évoqué une enquête révélant le fait que le Président ukrainien et son entourage ont été impliqués dans des achats en contrebande de pièces de rechange russes pour l’armée ukrainienne à des prix excessifs.

La procédure de destitution du Président ukrainien, Piotr Porochenko, était enclenchée, a déclaré la candidate à la présidentielle ukrainienne, chef de file du parti ukrainien Batkivchtchina, Ioulia Timochenko.

«Nous annonçons que nous lançons la procédure de destitution avec les autres groupes parlementaires qui nous soutiennent», a-t-elle déclaré le mardi 26 février, depuis la tribune au Parlement ukrainien.

Récemment, des journalistes ont publié une enquête qui a mis en évidence l'implication de Porochenko et de son entourage dans des achats en contrebande de pièces de rechange russes pour l'armée ukrainienne à des prix exagérés, a-t-elle ajouté.

«En effet, c'est la destruction de l'armée ukrainienne. C'est un crime. Nous estimons que ce qui a été fait relève de l'article 111 du Code pénal, précisément de la haute trahison», a affirmé Timochenko.

Selon l'article 111 également, mais de la Constitution de l'Ukraine, le président «peut être destitué par la Rada suprême d'Ukraine [le parlement monocaméral du pays, ndlr] par voie de destitution en cas de haute trahison ou d'un autre crime qu'il aurait commis». Cependant, il manque une procédure légale pour appliquer cet article de la Constitution. La Rada ne parvient pas à voter cette loi depuis 1996.

Ioulia Timochenko est l'un des principaux concurrents de Piotr Porochenko à l'élection présidentielle. Selon un sondage récent, elle se classe troisième dans les intentions de vote, après Volodymyr Zelensky, producteur, acteur et scénariste, et le Président actuel. Le premier tour de la présidentielle se tiendra le 31 mars.

Lire aussi:

L’évolution des revenus de Jean Castex évaluée par Franceinfo
Ce pays européen a été désigné par la Chine comme possible point d’origine du coronavirus
La LDNA, mouvement pour la défense des Africains, espère la dissolution de l’Église catholique
L’Iran crée un réseau de silos à missiles au bord du golfe Persique
Tags:
haute trahison, crimes, Constitution, destitution, élection présidentielle, contrebande, armée, Rada suprême, Ioulia Tymochenko, Petro Porochenko, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook