Ecoutez Radio Sputnik
    Des lingots d'or

    L’agence syrienne Sana accuse les USA d’avoir passé un marché avec Daech contre de l’or

    © AP Photo / Michael Probst
    International
    URL courte
    13345

    Les États-Unis ont épargné des chefs et des combattants de Daech* dans l’est de la Syrie en échange de «dizaines de tonnes d’or» pillées par le groupe terroriste, relate l’agence Sana. L'armée américaine n'a pour l’instant pas commenté ces informations.

    Les forces américaines dans la province syrienne de Deir ez-Zor ont conclu un marché avec Daech* permettant au groupe terroriste d'évacuer ses combattants et ses chefs, affirme l'agence syrienne Sana, citant des informations recueillies auprès des témoins dans la localité d'al-Jazeera.

    D'après les termes de ce marché, indique Sana, «Washington reçoit des dizaines de tonnes d'or que le groupe terroriste a volées». En échange, les militaires américains devaient «assurer un passage sécurisé aux terroristes et leurs chefs des zones de la province de Deir ez-Zor où ils sont retranchés», ajoute l'agence.

    Des sources locales, citées par Sana, ont indiqué que des hélicoptères de l'armée américaine avaient déjà emmené les lingots d'or sous le couvert de l'obscurité dimanche, ajoutant que le métal précieux avait été stocké à al-Baghouz, dans la province de Deir ez-Zor.

    Auparavant, rappelle l'agence syrienne, des témoins avaient affirmé que des hélicoptères de l'armée américaine avaient embarqué de grandes boîtes contenant de l'or de la localité d'Al Dashisha, dans la province d'Al Hasaka.

    L'armée américaine n'a pas commenté les informations des médias syriens.

    Des habitants et des responsables locaux, cités par des médias syriens, ont à plusieurs reprises accusé les États-Unis d'évacuer des chefs de Daech* du nord-est de la Syrie et de fournir aux djihadistes une assistance médicale et autre, en dépit de la guerre menée par la coalition dirigée par les États-Unis contre les terroristes.
    Damas a répété à plusieurs fois que la présence américaine en Syrie était illégale, tout en appelant Washington à retirer ses forces. En décembre dernier, Donald Trump a annoncé le retrait des troupes américaines de Syrie.

    Fin février, se référant à un haut responsable de l'administration américaine, The Washington Post a indiqué que quelque 400 soldats américains resteront en Syrie après que les États-Unis auront retiré leurs forces de ce pays arabe.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Para bellum: un ultimatum de Washington à l’Iran révélé
    Une opération du Raid à l’opéra de Nantes où le concert d'une chanteuse iranienne était prévu
    Tags:
    marché, or, Daech, Deir ez-Zor, États-Unis, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik