International
URL courte
5135
S'abonner

On enregistre de manière permanente des cyberattaques massives en provenance d’Europe et des États-Unis contre des entreprises, des personnalités et des sites internet russes, dont celui du Kremlin, a fait savoir le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov. Lequel a affirmé qu’il s’agissait d’une «réalité».

Le site de la présidence russe subit constamment des attaques depuis l'Europe et les États-Unis, a déclaré le porte-parole de Vladimir Poutine, commentant les informations du Washington Post. Selon ces dernières, en effet, les États-Unis ont mis en place une cyberopération contre une agence internet et certaines personnalités russes.

Bien que, d'après le Washington Post, il s'agisse de la «première offensive de cyberguerre contre la Russie», Dmitri Peskov a affirmé que c'était loin d'être la première fois.

«Quand on parle de hackers russes, on dit que, quand on regarde ceux qui attaquent, par exemple le site web du Président, il y a constamment de nombreuses attaques lancée depuis l'Europe et l'Amérique du Nord», a déclaré le porte-parole du Kremlin.

Dmitri Peskov a tenu à souligner qu'il n'était pas certain que les informations communiquées par le Washington Post fussent fiables, mais qu'il fallait les traiter avec attention.

«Un nombre énorme d'attaques depuis l'Europe et l'Amérique du Nord contre des organisations, des personnes physiques et civiles [russes] sont organisées en permanence aux États-Unis. C'est la réalité, dans laquelle nous vivons», a-t-il conclu.

Le Washington Post a annoncé mardi qu'une opération du Cyber Command des États-Unis avait bloqué l'accès à Internet à l'Internet Research Agency basée en Russie, lors des élections de mi-mandat de 2018 aux États-Unis. L'opération aurait eu pour but d'empêcher une ingérence présumée lors de cette période.

Lire aussi:

Une meute de loups dévore un chien et oblige un homme à grimper dans un arbre en centre-ville – vidéo choc
Après son tweet sur Macron au théâtre, Bouhafs dit avoir «une vidéo terrible» du couple en fuite
Le coup de semonce des anglophones aux pays détenteurs du franc CFA
Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Tags:
cyberattaque, Kremlin, Dmitri Peskov, Moscou, Europe, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik