Ecoutez Radio Sputnik
    Sahara occidental

    Bouteflika précise la position de l’Algérie dans le conflit au Sahara occidental

    CC BY 2.0 / bobrayner / Western Sahara
    International
    URL courte
    101911

    Dans un message de félicitations à son homologue sahraoui, le Président Abdelaziz Bouteflika a réaffirmé la position de son pays quant à la résolution du conflit au Sahara occidental ainsi que son soutien aux nouveaux pourparlers entre le Maroc et le Front Polisario sous l’égide de l’Onu, a relaté l’APS.

    À l'occasion du 43e anniversaire de la création de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) (le 27 février 1976), le chef de l'État algérien a adressé un message de félicitations à son homologue sahraoui, Brahim Ghali, publié par l'Algérie Presse Service (APS). Dans son message, le Président Abdelaziz Bouteflika a réitéré la position algérienne de soutien au combat libérateur du peuple sahraoui et à son droit à l'autodétermination. Par ailleurs, il a assuré que l'Algérie ne ménagera aucun effort pour soutenir les pourparlers, sous l'égide de l'Onu, entre les deux parties du conflit au Sahara occidental.

    Cet anniversaire est «l'occasion d'évoquer le parcours du peuple sahraoui combattant, riche en sacrifices et victoires aux plans interne et international, grâce à sa détermination à recouvrer ses droits légitimes, sous la direction judicieuse du Front Polisario, qui a toujours invoqué le droit et la légalité internationale, dans sa brave lutte, imposant le respect et le soutien de la communauté internationale», a affirmé le Président algérien.

    Évoquant le processus initié par l'Onu afin d'arriver à une résolution du conflit au Sahara occidental, M.Bouteflika a réaffirmé la position de principe défendue par son pays.

    «Je saisis cette heureuse occasion pour vous réitérer le soutien indéfectible de l'Algérie au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination, à travers l'organisation d'un référendum libre et transparent et vous exprimer mon profond souhait de voir aboutir les pourparlers entre les deux parties du conflit, initiés par l'envoyé personnel du secrétaire général de l'Organisation des Nations unies», a-t-il souligné.

    Le chef de l'État algérien a également apporté dans son message un soutien aux derniers pourparlers entre le Maroc et le Front Polisario initiés, en décembre 2018 à Genève, par Horst Köhler, l'envoyé spécial du secrétaire général de l'Onu pour le Sahara occidental. L'Algérie et la Mauritanie ont pris part à ces pourparlers en tant qu'observateurs et pays voisins. «L'Algérie continuera, en sa qualité de pays voisin et observateur du processus de paix, à encourager les deux parties frères à poursuivre un dialogue sérieux et constructif pour parvenir à une solution juste et définitive aboutissant à l'autodétermination, conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité», a-t-il affirmé.

    Le deuxième round des négociations entre le Maroc et le Front Polisario concernant la résolution du conflit au Sahara occidental avec la participation de l'Algérie et de la Mauritanie comme observateurs et pays voisins pourrait finalement ne pas avoir lieu comme prévu, a confié une source au site d'information marocain Yabiladi. Selon elle, Rabat et le Front Polisario seraient conviés séparément à Berlin par Horst Köhler. Tandis que l'Algérie et la Mauritanie ne seraient pas de la partie, a-t-elle encore ajouté.

    Depuis le début du conflit au Sahara occidental en 1975, le Maroc continue de revendiquer sa souveraineté sur ce territoire. Dans ce sens, Rabat prône un statut d'autonomie du Sahara occidental, sous sa souveraineté, comme solution au conflit.

    Tags:
    autonomie, autodétermination, solution politique, conflit, Horst Köhler, Brahim Ghali, Abdelaziz Bouteflika, Sahara occidental, Maroc, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik