International
URL courte
0 210
S'abonner

Les cinq individus originaires d’Ingouchie, qui avaient visé l’ambassade de France à Moscou pour l’opération antiterroriste en Syrie, ont été jugés ce jeudi 28 février, selon les informations communiquées par des médias russes.

Le tribunal militaire régional du Caucase du Nord a condamné ce jeudi 28 février, à des peines allant de 12 à 20 ans de prison, les cinq terroristes ayant préparé une série d’attentats contre l’ambassade de France à Moscou pour l’opération antiterroriste en Syrie, relate la presse russe.

Tous les cinq purgeront leur peine dans une prison de haute sécurité. 

Khoussen Kitiev a ainsi été condamné à 12 ans de prison, Elbert Kharsiev, à 13. Salamkhan Sampiev et Rouslan Esmourziev, ont écopé chacun de 17 ans de réclusion, tandis que Magomed Amatkhanov a reçu la plus lourde peine: 20 ans.

Selon les enquêteurs, les individus ont été dirigés par des membres de Daech*. Ils voulaient organiser un attentat en Ingouchie ainsi qu’une action d’intimidation dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier 2017, devant l’ambassade de France à Moscou pour venger l’opération antiterroriste en Syrie.

Le service fédéral de sécurité a interpellé les terroristes en novembre 2016. 

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Un homme de 75 ans en sang: les policiers de Buffalo démissionnent par solidarité avec leurs deux collègues suspendus
Engagement de GI en Tunisie: Washington accuse Moscou et tente de doubler Paris
Tensions dans le centre de Marseille où la police tente de disperser les manifestants - vidéos
Tags:
tribunal, lutte antiterroriste, prison, attentat, terrorisme, ambassade de France en Russie, Syrie, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook