Ecoutez Radio Sputnik
    Alger

    La marche contre le 5e mandat de Bouteflika dégénère à Alger (images)

    CC BY-SA 4.0 / Yelles / Le Musée des Beaux-Arts d'Alger vu depuis le Jardin d'Essai
    International
    URL courte
    Présidentielle en Algérie (2019) (50)
    171719

    Des manifestants et des policiers s’échangent des tirs de grenades lacrymogènes et des jets de pierres en marge des manifestations qui se déroulent ce vendredi 1er mars à Alger, non loin de la présidence de la République.

    Des affrontements entre la police et des manifestants ont eu lieu ce vendredi 1er mars dans la capitale algérienne pendant une manifestation qui a réuni des opposants à la perspective du 5e mandat du Président Abdelaziz Bouteflika.

    Sur des vidéos diffusées sur des réseaux sociaux ont voir de petits groupes de jeunes protestent à proximité de la présidence à Alger en jetant des pierres contre les policiers. Des rassemblements sporadiques ont eu lieu sur plusieurs places de la ville.

    La police a utilisé des grenades lacrymogènes afin de disperser une foule d'environ 200 manifestants, selon les estimations faites par l'AFP.

    Suite à ces affrontements avec la police, des blessés ont été signalés par un journaliste de l'AFP, ainsi qu'une voiture en feu. La police avait bloqué plus tôt, à environ un kilomètre de la présidence, plusieurs manifestants venus du centre-ville. Les manifestants ont scandé des slogans hostiles au 5e mandat.

    Des milliers d'opposants à la candidature d'Abdelaziz Bouteflika à la présidentielle ont manifesté vendredi 22 février dans plusieurs villes d'Algérie, dont Alger. Dimanche, des manifestants ont également défilé à Paris et dans la capitale.

    Cette semaine, c'était au tour des avocats, des étudiants et des journalistes d'apporter leurs voix au mouvement de refus à cet éventuel 5e mandat du Président algérien.
    Abdelaziz Bouteflika, 82 ans et victime d'un AVC en 2013, au pouvoir depuis 1999, a annoncé le 10 février qu'il se présentera pour un 5e mandat en Algérie. L'élection présidentielle algérienne se déroulera mi-avril.

    Dossier:
    Présidentielle en Algérie (2019) (50)

    Lire aussi:

    La France au seuil d’une révolution? Le sondage alarmant de l’Ifop
    Gilets jaunes: l’armée sera déployée samedi pour sécuriser des bâtiments
    Les derniers mots des pilotes du crash du Boeing 737 MAX révélés par les boîtes noires
    Tags:
    police, émeutes, manifestation, marche, Abdelaziz Bouteflika, Alger, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik