Ecoutez Radio Sputnik
    Des réfugiés syriens dans le camp d'Al-Rukban

    Défense: Moscou et Damas envoient des bus chercher des réfugiés du camp de Rukban

    © AP Photo /
    International
    URL courte
    6400

    Des réfugiés syriens du camp de Rukban continuant de rentrer chez eux, la Russie et la Syrie ont envoyé des bus afin d’évacuer ceux qui le désirent. Cela étant dit, les États-Unis n’ont pas répondu à l’appel à garantir la sécurité du convoi humanitaire, a annoncé ce vendredi la Défense russe.

    La Syrie et la Russie ont dépêché des bus vers le camp de Rukban pour évacuer les réfugiés voulant le quitter. Cependant, les États-Unis n’ont pas garanti la sécurité de la colonne humanitaire dans la zone s’étendant sur 55 km autour de la base américaine d’Al-Tanf, a annoncé le chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Sergueï Solomatine.

    Le camp de Rukban
    © AP Photo / Abu Adel
    Le camp de Rukban

    «En conformité avec la décision adoptée le 1er mars lors d’une réunion intergouvernementale […] russo-syrienne et portant sur le retour des réfugiés en Syrie et ce dans le but de mettre un terme à la catastrophe humanitaire dans le camp de Rukban, des bus ont été envoyés vers le point de passage de Djleb pour accompagner sans entrave vers leurs demeures les habitants du camp de Rukban, dans la zone d’Al-Tanf, qui le désirent», a-t-il déclaré.

    Et d’ajouter que des réfugiés continuaient de regagner leurs foyers. Avec le concours du Centre, 10 points de passage, dont un maritime et un autre aérien, ainsi qu’un couloir humanitaire ont été mis en place. Selon les données disponibles au 28 février, plus de 224.000 personnes ont quitté l’enceinte du camp.

    Cela étant dit, Damas et Moscou n’ont toujours pas reçu de réponse de la part de la partie américaine à la demande d’autorisation pour le passage de la colonne humanitaire et pour la garantie de la sécurité de son déplacement dans la zone autour de la base américaine d’Al-Tanf, a-t-il encore ajouté.

    Lire aussi:

    Une nouvelle fusillade meutrière endeuille une cité de Seine-Saint-Denis
    Macron estime que ce n'est pas que lui qui a été sifflé le 14 juillet - vidéo
    «Kim Jong-un» charrie les armes françaises et s’invite au défilé du 14 juillet à Paris - vidéo
    Tags:
    évacuation, bus, réfugiés, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Sergueï Solomatine, États-Unis, Russie, Al-Tanf, Syrie, Rukban
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik