International
URL courte
1053
S'abonner

Hamza ben Laden, le fils de l’ancien leader d’Al-Qaïda⃰, a été déchu de sa nationalité saoudienne. L’Arabie saoudite a fait cette annonce le 1er mars sans expliciter davantage le décret royal, signé en novembre mais rendu public seulement maintenant.

Les autorités locales ont privé Hamza ben Laden, le fils de l'ancien leader d'Al-Qaïda* Oussama ben Laden, de sa nationalité saoudienne, a rapporté vendredi Associated Press en référence aux médias officiels du royaume.

Aucune explication officielle n'a indiqué pourquoi le décret royal portant sur ce dépouillement de nationalité, pourtant signé en novembre, n'avait été rendu public que maintenant.

Cependant, cette annonce vient après que le gouvernement américain a offert jeudi une récompense d'un million de dollars [878.925 d'euros] pour toute information permettant de capturer Hamza ben Laden dans le cadre du programme «Rewards for Justice» [Récompenses en faveur de la justice, ndlr].

Jeudi, ce dernier a également été ajouté sur la liste des terroristes du Conseil de sécurité de l'Onu. Ses actifs présumés ont été gelés aux USA.

Le royaume avait également déchu de sa nationalité Oussama ben Laden en 1994, celui-ci étant alors en exil au Soudan. L'endroit où se trouve actuellement le fils de l'ancien leader d'Al-Qaïda* demeure inconnu.

Le secrétaire d'État adjoint à la Sécurité diplomatique des États-Unis, Michael Evanoff, avait déclaré auparavant qu'il pouvait se trouver à la frontière entre l'Afghanistan et le Pakistan, en Iran ou «être n'importe où dans le sud de l'Asie centrale».

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Elle promène son chien et tombe sur une créature mi crocodile mi poisson - photos
Des djihadistes français se filment en plein combat à Idlib contre l’armée syrienne – vidéo
Trois membres du personnel hospitalier de Paris testés positifs au coronavirus
Elon Musk estime que le F-35 «n’aurait aucune chance» contre ce rival
Tags:
nationalité, terrorisme, sanctions, Oussama ben Laden, Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook