Ecoutez Radio Sputnik
    Alger

    Manifestations en Algérie: 183 blessés vendredi, selon le ministère de la Santé

    CC BY-SA 4.0 / Yelles / Le Musée des Beaux-Arts d'Alger vu depuis le Jardin d'Essai
    International
    URL courte
    Présidentielle en Algérie (2019) (52)
    564

    Les manifestations contre la perspective d’un 5e mandat du Président algérien qu’a connues le pays ce vendredi ont fait un mort et 183 blessés, informe l'Algérie Presse Service, se référant au ministère de la Santé.

    183 personnes ont été admises dans différents établissements hospitaliers du pays vendredi, le jour où des manifestations ont eu lieu dans diverses villes d'Algérie, relate l'Algérie Presse Service (APS), se référant à un communiqué du ministère algérien de la Santé. La plupart des personnes atteintes ont quitté les structures sanitaires, après avoir reçu les soins nécessaires.

    Cinq personnes restent à l'hôpital, dont une dans un état critique, apprend-on.

    Auparavant, les autorités avaient constaté la mort d'une personne. Comme en informe l'agence, il s'agit d'un citoyen de 56 ans.

    Ce vendredi 1er mars, des milliers de manifestants algériens sont descendus dans les rues afin de faire savoir leur opposition à un potentiel 5e mandat du Président Bouteflika.

    Abdelaziz Bouteflika, 82 ans et victime d'un AVC en 2013, au pouvoir depuis 1999, a annoncé le 10 février qu'il se présenterait pour un 5e mandat. Suite à l'annonce de sa candidature à l'élection présidentielle du 18 avril 2019, des manifestations populaires la dénonçant ont eu lieu dans plusieurs villes d'Algérie.

    Dossier:
    Présidentielle en Algérie (2019) (52)

    Lire aussi:

    La diplomatie polonaise assure avoir trouvé le moyen d’«effrayer la Russie»
    Un goéland avale un bébé requin vivant – vidéo
    La Chine prête à l’«option nucléaire» dans sa guerre commerciale avec les États-Unis
    Tags:
    campagne présidentielle, blessés, manifestation, Alger, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik