Ecoutez Radio Sputnik
    Exercices militaires conjoints américano-sud-coréens (archive photo)

    Washington et Séoul renoncent à des exercices d’envergure… au profit de plus petites

    © AP Photo / Ahn Young-joon
    International
    URL courte
    3214
    S'abonner

    Après le sommet Trump-Kim, les États-Unis et la Corée du Sud se sont entendus de mettre fin à deux séries de manœuvres militaires à grande échelle, qui avaient irrité la Corée du Nord, avant d’annoncer la tenue d’autres exercices, d’après l’agence Yonhap et le Pentagone.

    Les exercices américano-sud-coréens Key Resolve et Foal Eagle, qui se tenaient tous les ans en février-mars, n’auront plus lieu sur décision des ministres de la Défense des deux pays, mais de nouvelles manœuvres conjointes baptisées Alliance se dérouleront du 4 au 12 mars, a annoncé dimanche l’agence Yonhap.

    «Dong Maeng, ce qui signifie "Alliance" est le nom des exercices qui remplaceront Key Resolve et Foal Eagle. Leur objectif principal est d’étudier les aspects stratégiques, opérationnels et tactiques d’opérations militaires sur la péninsule de Corée», lit-on dans une déclaration du comité des chefs d’état-major interarmées sud-coreén et au commandement des forces unifiées de la Corée du Sud et des États-Unis, par l’agence.

    Le Pentagone avait précédemment indiqué que Washington et Séoul s’étaient mis d’accord de mettre fin aux exercices Key Resolve et Foal Eagle dans l’espoir de contribuer à une «dénucléarisation totale» de la péninsule de Corée. Selon le département de la Défense, Patrick Shanahan, secrétaire à la Défense par intérim, et son homologue sud-coréen Jeong Kyeong-doo ont pris cette décision samedi, lors d’un entretien téléphonique organisé après la rencontre de Donald Trump et Kim Jong-un à Hanoï les 27 et 28 février.

    Les forces armées des États-Unis en Corée et les forces armées sud-coréennes menaient traditionnellement l’exercice militaire annuel de commandement Key Resolve et l’exercice d'entraînement au combat Foal Eagle entre février et avril. La Corée du Nord a toujours protesté contre l’organisation de ces manœuvres qu’elle qualifiait de prélude à une invasion de son territoire par les États-Unis.

    Lire aussi:

    Un couple achète un vieux château en France et se met à gagner des millions – photos
    Le roi Salmane condamne la fusillade perpétrée par un militaire saoudien dans une base de l’US Navy en Floride
    Elle organise un duel entre son mari et son amant, le premier décède touché à 35 reprises
    En boule au sol, il est roué de coups de matraque et de pied par des policiers à Paris le 5 décembre – vidéo
    Tags:
    exercices militaires, exercices conjoints, Dong Maeng (exercices), Foal Eagle, Key Resolve, agence Yonhap, Jeong Kyeong-doo, Patrick Shanahan, États-Unis, Péninsule de Corée, Corée du Sud, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik