International
URL courte
11245
S'abonner

Le village syrien d'Al-Baghouz, qui aurait déjà été samedi la cible de frappes au phosphore blanc menées par la coalition dirigée par les États-Unis, aurait de nouveau été bombardé, d'après la chaîne de télévision Ikhbariya, qui fait état de morts et de blessés parmi les civils.

Des habitants du village syrien d'Al-Baghouz, dans le sud-est du pays, ont trouvé la mort dans les frappes au phosphore blanc menées dans la nuit du 3 au 4 mars par la coalition internationale dirigée par les États-Unis, a annoncé la chaîne de télévision syrienne Ikhbariya se référant à des sources locales.

«Des civils dont des femmes et des enfants ont été tués ou blessés lors des frappes aériennes au phosphore blanc interdit par les conventions internationales que la coalition américaine a portées près des fermes d'Al-Baghouz», a indiqué la chaîne de télévision Ikhbariya.

Il s'agirait d'une nouvelle attaque en deux jours contre ce village situé dans le gouvernorat de Deir ez-Zor. Le 2 mars, la télévision syrienne a annoncé que des frappes au phosphore blanc avaient été effectuées par la coalition contre Al-Baghouz.

Les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont annoncé avoir lancé le 1er mars une opération militaire ciblant les terroristes occupant Al-Baghouz, ce dernier bastion de Daech* en Syrie, selon le porte-parole de cette coalition arabo-kurde, Mustafa Bali. Le 27 février, il a déclaré que quelque 15.000 personnes avaient quitté cette zone depuis le 9 février. Selon les informations des Forces démocratiques syriennes, la majorité des membres de Daech* qui se trouvent actuellement à Al-Baghouz sont des étrangers, ils ont creusé des tunnels défensifs.

Les médias syriens ont plusieurs fois dénoncé l'utilisation de phosphore blanc par la coalition dirigée par Washington et ont fait état de victimes civiles. Damas a appelé l'Onu à prendre des mesures pour mettre fin à la présence illégale de la coalition sur le territoire syrien. Le Pentagone a indiqué que la coalition ne divulguerait pas la nature des munitions qu'elle utilisait en Syrie, mais qu'elles étaient conformes aux normes internationales.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Benalla qualifie de «catastrophique» l’exfiltration de Macron d’un théâtre parisien
Un chat se réveille confus entre les pattes d’un golden retriever – vidéo
Une histoire d’amour coûte la vie à un jeune Marocain
Adopté par un couple russe, ce puma mène une vie de chat domestique – photos
Tags:
frappes, phosphore blanc, morts, civils, frappe aérienne, Ikhbariya, coalition anti-Daech, Al-Baghouz, Deir ez-Zor, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik