Ecoutez Radio Sputnik
    La Crimée

    Politicien allemand: l’Occident «comprend l’irréversibilité de l’intégration» de la Crimée

    © Sputnik . Alexei Malgavko
    International
    URL courte
    4262

    Le statut de la Crimée fait de moins en moins débat, les pays occidentaux réalisant clairement «l'irréversibilité de l'intégration de la presqu'île», a déclaré à Sputnik l'homme politique allemand du parti Die Linke Andreas Maurer, venu dans la presqu'île pour étudier la question de la visite d'une délégation allemande.

    Les discussions qui faisaient rage dans les pays occidentaux autour du statut de la Crimée s'apaisent, l'intégration de la nouvelle région russe étant inévitable, a affirmé le président de la section du parti allemand Die Linke au conseil municipal de la ville de Quakenbrück, située en Basse-Saxe, Andreas Maurer.

    «La question du statut de la Crimée n'est plus posée à haute voix en Occident, le sujet s'épuise, la communauté internationale comprend l'irréversibilité de l'intégration de la presqu'île. Toutes les déclarations des politiciens ukrainiens actuels qui affirment pouvoir restituer la Crimée ne sont plus considérées comme sérieuses par l'Occident qui comprend que c'est impossible», a déclaré dans une interview à Sputnik Andreas Maurer, qui se trouve actuellement en voyage en Crimée pour évoquer la visite d'une importante délégation allemande dans la péninsule.

    Selon lui, les autorités de Kiev tentent de nouveau de faire figurer le dossier de la Crimée à l'ordre du jour international en lançant des provocations aux frontières de la Russie, comme lorsque trois navires de la Marine ukrainienne ont violé la frontière russe de la côte de la mer Noire, près du détroit de Kertch.

    Le 25 novembre dernier, trois navires de la Marine ukrainienne se sont livrés dans la journée à des manœuvres dangereuses, refusant d'obtempérer aux ordres des gardes-côtes russes. Dans la soirée, ils ont à nouveau tenté d'effectuer des actions illégales dans les eaux territoriales russes. Les gardes-côtes russes ont alors eu recours aux armes pour les arrêter et ont interpellé 24 militaires ukrainiens, dont deux agents du Service de sécurité d'Ukraine (SBU) qui, selon le FSB, se trouvaient à bord des navires pour coordonner l'action.

    La Russie a qualifié l'incident de «provocation» et a ouvert une enquête pour violation de la frontière.

    Étant russe depuis 1783, la Crimée a été transférée pour des raisons administratives en 1954 par Nikita Krouchtchev, alors dirigeant de l'Union soviétique, à la République socialiste d'Ukraine. En 2014, les habitants de cette péninsule ont exprimé par référendum leur choix de réintégrer la Russie.

    Lire aussi:

    Possible attentat aux Pays-Bas: la police révèle l'origine du tireur présumé
    «Ici c'est Nancy, pas l'Algérie»: face-à-face tendu avec des identitaires à Nancy (vidéos)
    L'une des plus grandes bases aériennes US noyée sous les eaux (photos)
    Tags:
    eaux territoriales, enquête, frontière, provocation, débats, Service de sécurité d'Ukraine (SBU), FSB, Sputnik, Nikita Khrouchtchev, Andreas Maurer, détroit de Kertch, mer Noire, Kiev, Basse-Saxe, Ukraine, Crimée, Allemagne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik