International
URL courte
7153
S'abonner

Le président de la Chambre des représentants marocains a plaidé, ce lundi 4 mars, à Amman pour l’instauration d’un État palestinien indépendant avec Jérusalem-Est comme capitale. Il a par ailleurs appelé au rétablissement de «la décision arabe indépendante».

Dans son intervention, ce lundi 4 mars, lors des travaux du 29e congrès de l'Union interparlementaire arabe (UIPA), à Amman, en Jordanie, Habib El Malki, le président de la chambre basse du parlement marocain, a réaffirmé la position indéfectible de son pays de soutien à la cause palestinienne. Dans ce cadre, le responsable a plaidé pour une unification des actions des pays arabes afin de répondre aux aspirations de leurs peuples quant à un règlement juste du conflit israélo-palestinien. Cette rencontre de l'UIPA est placée sous le thème: Jérusalem, capitale éternelle de l'État de Palestine.

«Le Maroc, sous la conduite de sa majesté le roi Mohammed VI, président du comité Al-Qods [Jérusalem, ndlr], affirme son adhésion totale et sincère à toutes les démarches arabes engagées pour la défense de la cause palestinienne, la libération de la Palestine et la création d'un État palestinien indépendant avec Al-Qods Al-Sharif [la ville sainte de Jérusalem-Est, ndlr] comme capitale», a déclaré le président de la Chambre des représentants.

Dans ce sens, M.El Malki a défendu auprès des parlementaires arabes présents à la rencontre la nécessité d'instaurer la solidarité, la coopération, le dialogue, la coordination et l'unification des rangs pour apporter au peuple palestinien le soutien dont il a besoin.

«Dans cet esprit, les parlementaires arabes sont appelés à fournir un effort supplémentaire et à adopter une démarche proactive efficace pour être de véritables représentants de la conscience de nos peuples», a-t-il affirmé en appelant à intensifier les efforts pour faire face aux «menaces qui nous assaillent tous et rétablir la décision arabe indépendante».

Après le transfert de l'ambassade américain à Jérusalem, le roi du Maroc Mohammed VI a adressé, le 15 mai 2018, une lettre au chef de l'État palestinien, Mahmoud Abbas, pour lui exprimer son soutien et sa «profonde inquiétude» face à la décision de Donald Trump.

Dans ce contexte, Mohammed VI a réaffirmé son engagement ferme à continuer à œuvrer pour que triomphent les droits légitimes du peuple palestinien à l'établissement de son État indépendant, avec Jérusalem-Est comme capitale, sur la base des résolutions de la légalité internationale et dans le cadre d'une solution à deux États. Ce qui est à même de permettre, selon lui, l'instauration d'une paix juste, durable et globale dans la région du Proche-Orient et garantir à tous les peuples de la région de vivre dans la paix, la stabilité et la convivialité.

Lire aussi:

Une fillette de 3 ans étranglée par sa mère de 19 ans en train de hurler «Jésus de Nazareth»
Didier Raoult interpelle l'OMS sur le remdesivir et en dénonce les effets secondaires
Un important incendie se déclare dans un immeuble au Havre - images
Tags:
solution à deux États, conflit israélo-palestinien, Habib El MAlki, roi Mohammed VI du Maroc, Jérusalem-Est, Palestine, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook