Ecoutez Radio Sputnik
    Narendra Modi

    Rafale de la discorde: Narendra Modi contre-attaque l'opposition

    © AFP 2019 SANJAY KANOJIA
    International
    URL courte
    Escalade des tensions entre l'Inde et le Pakistan (14)
    4410

    Le Premier ministre indien s'en est pris à l'opposition qu'il accuse d'avoir déformé ses propos sur les délais de la fourniture des Rafale, dans le contexte des tensions récentes entre l'Inde et le Pakistan, et l'a appelée au «bon sens».

    Accusant l'opposition d'avoir mal interprété ses propos selon lesquels le pays ressentait «l'absence des avions Rafale» dans la confrontation aérienne avec le Pakistan, le Premier ministre indien Narendra Modi a riposté en appelant l'opposition à faire preuve de «bon sens».

    «Ce que j'ai dit, c'est que si nous avions des Rafale à ce moment-là [du combat aérien, ndlr], aucun de nos avions de combat ne serait tombé et aucun avion pakistanais sauvé», a déclaré M.Modi lors d'un rassemblement au Rajasthan.

    Modi faisait allusion aux commentaires du président du Parti du Congrès, Rahul Gandhi, qui avait laissé entendre que c'était bien Modi qui était responsable du retard dans l'intégration des avions de combat Rafale dans l'armée de l'air indienne.

    «Cher Premier ministre, n'avez-vous pas honte? Vous avez volé 30.000 crores [unité de numération utilisée en Inde, équivalente à 10 millions, ndlr] et vous les avez donnés à votre ami Anil Ambani [milliardaire présumé proche du Premier ministre, ndlr]. Vous êtes l'unique responsable du retard dans l'arrivée des jets Rafale. VOUS êtes le POURQUOI derrière le fait que de braves pilotes de la Force aérienne indienne […] risquent leur vie en utilisant des jets obsolètes», a tweeté M.Gandhi.

    Le tweet de Rahul Gandhi a été publié en réponse aux remarques de Narendra Modi selon lesquelles la réticence du Parti du Congrès face à l'accord avec la France sur les 36 avions avait entraîné un retard dans la livraison des avions de combat, ce qui avait laissé l'armée de l'air indienne dans l'embarras lors de la confrontation avec le Pakistan la semaine dernière.

    Les tensions entre New Delhi et Islamabad sont montées d'un cran suite à la destruction de deux avions de l'armée indienne par les forces pakistanaises en réponse à un raid aérien indien visant un présumé groupe terroriste sur leur territoire. Le raid indien avait été réalisé en réaction à une attaque visant un convoi indien qui avait fait une quarantaine de morts.

    Le ministre pakistanais des Affaires étrangères Shah Mehmood Qureshi a récemment appelé à une résolution diplomatique de la crise actuelle dans le sillage de la libération d'un pilote indien dont le MiG-21 avait été abattu mercredi alors qu'il poursuivait des chasseurs pakistanais au-dessus du Cachemire.

    Pour l'Inde, le Pakistan héberge sur son territoire et soutient des groupes responsables d'attentats terroristes contre ses militaires. Pour sa part, Islamabad rejette ces accusations.

    Dossier:
    Escalade des tensions entre l'Inde et le Pakistan (14)
    Tags:
    armée de l'air, opposition, crise, propos, avions, livraisons, polémique, Rafale, Narendra Modi, Pakistan, Rajasthan, Inde
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik