Ecoutez Radio Sputnik
    Manifestations en Algérie

    La présentatrice qui a lu la lettre de Bouteflika aurait renoncé à son poste

    © AP Photo /
    International
    URL courte
    11121

    Ayant «mal vécu la lecture de la lettre» d'Abdelaziz Bouteflika annonçant sa candidature pour un cinquième mandat, la présentatrice du JT de 19h de la chaîne Canal Algérie Nadia Madassi a démissionné de son poste ce lundi 4 mars, a appris Liberté auprès de plusieurs confrères d’ENTV.

    La présentatrice du journal télévisé de 19h sur Canal Algérie, Nadia Madassi, aurait démissionné de son poste, rapporte Liberté en se référant aux propos de plusieurs journalistes d'ENTV.

    Liberté a annoncé lundi que Nadia Madassi aurait «mal vécu sa lecture de la lettre "attribuée" à Abdelaziz Bouteflika, hier dimanche, au JT de 19h sur Canal Algérie».

    Elle a pris cette décision, furieuse de s'être vue remettre à la dernière minute la déclaration écrite du Président Abdelaziz Bouteflika, dont elle a dû faire la lecture à l'antenne, selon un de ses collègues.

    À l'ouverture du journal télévisé dimanche soir, Nadia Madassi a donné lecture d'extraits d'une «lettre» du chef de l'État à ses concitoyens dans laquelle il confirmait sa candidature à un 5e mandat, malgré la contestation  massive que celle-ci a déclenchée en Algérie.

    Dans sa lettre lue dimanche soir à la télévision nationale, le Président Bouteflika a annoncé que «si le peuple algérien me renouvelle sa confiance» le 18 avril, «je prends solennellement devant Dieu, et devant le peuple algérien» l'engagement d'organiser «une élection présidentielle anticipée» dont la date sera arrêtée par une «conférence nationale» mise en place après le scrutin.

    Au pouvoir depuis 1999, Abdelaziz Bouteflika a été victime d'un AVC en 2013. Le 20 février, il a annoncé qu'il se présenterait pour un cinquième mandat. Suite à l'annonce de sa candidature à l'élection présidentielle du 18 avril 2019, des manifestations populaires la dénonçant ont eu lieu dans plusieurs villes d'Algérie. Le 22 février, des milliers d'opposants à la candidature de M.Bouteflika ont manifesté dans plusieurs villes d'Algérie, dont Alger. Le 1er mars, les manifestations ont fait un mort et 183 blessés, selon l'Algérie Presse Service, qui se réfère au ministère de la Santé.

    Lire aussi:

    Un policier à terre place de la République, un pompier lui prodigue un massage cardiaque
    Emmanuel Macron s’enfonce toujours plus dans les sondages
    Un dîner en ville qui passe mal
    Tags:
    contestation, mandat, démission, présentateur de télévision, Abdelaziz Bouteflika, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik