Ecoutez Radio Sputnik
    Le transfert du siège du géant pétrolier vénézuélien à Moscou n'est plus qu'une formalité

    Le transfert du siège du géant pétrolier vénézuélien à Moscou n'est plus qu'une formalité

    © AP Photo / Ramon Espinosa
    International
    URL courte
    10491

    D’après le ministère russe des Affaires étrangères, il n’a y plus aucun doute que le transfert du siège européen de PDVSA à Moscou aura lieu, car la décision principale a déjà été prise. Ainsi, il ne reste plus à régler qu’«une affaire de technique».

    Interrogé sur les délais de transfert du siège européen de la compagnie pétrolière vénézuélienne PDVSA de Lisbonne à Moscou, le chef du Département d'Amérique Latine (LAD) du ministère russe des Affaires étrangères a déclaré que la résolution en avait déjà été adoptée et que seuls les détails techniques restaient à déterminer.

    «La décision principale a été prise, le reste n'est qu'une affaire de technique», a ainsi confié à Sputnik Alexandre Schetinine, chef du LAD.

    Le transfert du siège européen de PDVSA à Moscou a été annoncé ce vendredi 1er mars par sa vice-présidente vénézuélienne, Delcy Rodriguez, à l'issue des négociations avec Sergueï Lavrov. La responsable vénézuélienne a justifié la décision prise par le Président Maduro par l'incapacité de l'Europe de garantir à Caracas la sécurité de ses actifs.

    La crise politique au Venezuela a éclaté quand l'opposant Juan Guaido, renvoyé le 22 janvier du poste de président de l'Assemblée nationale vénézuélienne sur décision de la Cour suprême, s'est autoproclamé le lendemain «Président en exercice du pays» et a prêté serment au cours d'une manifestation. Donald Trump l'a alors reconnu comme «Président par intérim».

    Une quarantaine de pays, dont le Royaume-Uni et l'Allemagne, en ont fait de même. La France l'a également reconnu comme «Président en charge». Le Président Nicolas Maduro a qualifié Juan Guaido de pantin des États-Unis. Des pays tels que la Chine, la Russie, la Turquie ou le Mexique ont quant à eux apporté leur soutien au gouvernement en place.

    Lire aussi:

    Une explosion se serait produite dans une raffinerie en Espagne (images)
    Trump menace d'«effacer» l'Iran en cas d'attaque contre les USA
    Le drone US abattu par l'Iran a effectivement violé sa frontière, selon la Défense russe
    Tags:
    politique, diplomatie, pétrole, siège, transfert, PDVSA, Russie, Moscou, Venezuela
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik