Ecoutez Radio Sputnik
    Manifestation à Alger (archives)

    Après Paris, Washington s’exprime à son tour sur la situation en Algérie

    © AFP 2019 RYAD KRAMDI
    International
    URL courte
    24437
    S'abonner

    Alors que des milliers d’Algériens protestent depuis plusieurs jours contre un cinquième mandat du Président Abdelaziz Bouteflika, le porte-parole de la diplomatie américaine Robert Palladino a mis en garde les autorités algériennes en leur demandant de respecter le droit de manifester. Paris avait déjà réagi précédemment.

    Les États-Unis ont appelé mardi l'Algérie à respecter le droit de manifester, sur fond de protestations de milliers d'Algériens, depuis plusieurs jours, contre la cinquième candidature du Président Abdelaziz Bouteflika, relatent des médias.

    «Nous observons ces manifestations en Algérie et nous allons continuer à le faire», a déclaré aux journalistes le porte-parole de la diplomatie américaine Robert Palladino. «Les États-Unis soutiennent le peuple algérien et son droit à manifester pacifiquement», a-t-il ajouté.

    Il s'agit de la première réaction des États-Unis depuis le début des manifestations contre le possible 5e mandat de M.Bouteflika, 82 ans, hospitalisé à Genève. Washington ne s'est toutefois pas exprimé sur la candidature de cet homme au pouvoir en Algérie depuis 1999.

    Le Quai d'Orsay, pour sa part, avait affirmé espérer que le vote se déroulerait dans les meilleures conditions possibles, après que le directeur de campagne d'Abdelaziz Bouteflika a déposé son dossier au Conseil constitutionnel.

    Tags:
    protestations, manifestation, Robert Palladino, Abdelaziz Bouteflika, États-Unis, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik