Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau du Venezuela

    Un ex-conseiller de Chavez explique la stratégie US au Venezuela

    © AP Photo / Ariana Cubillos
    International
    URL courte
    1205

    Washington croit que la montée des tensions entre l'opposition et le gouvernement vénézuéliens suffira pour écarter Nicolas Maduro du pouvoir, a déclaré à Sputnik l'ex-vice-chef de la diplomatie vénézuélienne, Temir Porras Ponceleón.

    Les États-Unis misent sur l'intensification de la confrontation entre Nicolas Maduro et Juan Guaido pour parvenir à un changement de pouvoir au Venezuela, estime l'ex-conseiller d'Hugo Chavez et ancien vice-chef de la diplomatie vénézuélienne Temir Porras Ponceleón, dans un entretien accordé à Sputnik.

    «Le plan du conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump John Bolton se base sur l'idée selon laquelle la montée des tensions entre l'opposition avec à sa tête Juan Guaido et le gouvernement de Nicolas Maduro débouchera sur le changement de régime (…). Cette stratégie est donc fondée sur une probabilité qui est extrêmement faible», a déclaré M.Ponceleón.

    Selon lui, un règlement politique constitue le seul moyen de mettre fin à la crise qui embrase le Venezuela et de ramener l'État à son fonctionnement normal.

    Les sanctions imposées par Washington à l'encontre des autorités de Caracas se répercutent gravement sur la vie quotidienne des Vénézuéliens, reconnaît l'interlocuteur de l'agence. «Une éventuelle crise humanitaire pourrait devenir réalité au Venezuela à cause des sanctions», souligne-t-il.

    Toujours d'après l'ex-conseiller, le Venezuela reste très polarisé depuis l'époque d'Hugo Chavez qui bénéficiait du soutien des couches les plus pauvres de la société.

    «Même si les gens galèrent pour gagner leur vie, la situation économique étant précaire, il reste en eux le sens d'appartenance, de fidélité, car le Président Chavez était très populaire pour des raisons objectives», explique M.Ponceleón.

    Pour lui, le chavisme reste «l'entité la plus importante et la plus organisée du pays», ce qui assure son fort soutien de la part de la population civile.

    Précédemment, un autre ex-conseiller de Chavez, Heinz Dieterich, avait déclaré à Sputnik que les jours de Nicolas Maduro au pouvoir étaient comptés et que Juan Guaido finirait par devenir Président du pays.

    Lire aussi:

    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    «J'ai grandi de 3 cm en 5 jours»: dans la peau d'un cobaye scientifique
    Roué de coups sur la N10, un policier demande du secours et se fait tabasser une seconde fois par un autre
    Tags:
    opposition, changement de régimes, chavisme, société, sanctions, crise, John Bolton, Temir Porras Ponceleón, Hugo Chavez, Juan Guaido, Nicolas Maduro, Venezuela, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik