International
URL courte
13392
S'abonner

Washington et l’opposition vénézuélienne soutenue par les USA cherchent à prendre le contrôle des ressources naturelles du pays latino-américain, a écrit Nicolas Maduro sur sa page Twitter.

Alors que les tensions ne s’apaisent pas au Venezuela, le Président Nicolas Maduro a accusé l’opposition et les États-Unis de chercher à mettre la main sur les ressources naturelles du pays.

«Que personne ne se laisse induire en erreur! L’opposition vénézuélienne et le gouvernement des États-Unis ne veulent pas aider le pays, ils cherchent au contraire à s’emparer de nos ressources naturelles. Ils veulent déchaîner "une guerre pétrolière" pour envahir notre patrie et la gouverner, mais ils échoueront», a écrit M.Maduro sur son fil Twitter.

Fin janvier, l’opposant vénézuélien Juan Guaido s’est autoproclamé Président en exercice du pays affecté par une grave crise économique et une inflation galopante. Donald Trump l’a alors reconnu comme Président par intérim.

Une cinquantaine de pays, dont le Royaume-Uni et l’Allemagne, ont suivi l’exemple de Washington. La France a également reconnu M.Guaido comme «Président en charge». La Chine, la Russie, la Turquie et le Mexique ont, eux, apporté leur soutien au gouvernement de Nicolas Maduro.

Plus tôt en mars, le conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, John Bolton, a déclaré que les États-Unis voulaient créer «une coalition aussi large que possible» afin d’assurer le transfert du pouvoir de Nicolas Maduro à Juan Guaido.

Lire aussi:

Deux explosions retentissent à Beyrouth, des morts et des blessés - vidéos
En continu. Le bilan de l'explosion à Beyrouth s'alourdit à 78 morts et près de 4.000 blessés
Trump désigne «la plus grande erreur» de l’Histoire des États-Unis
Tags:
inflation, ressources naturelles, protestations, crise, opposition, John Bolton, Donald Trump, Juan Guaido, Nicolas Maduro, États-Unis, Venezuela
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook