Ecoutez Radio Sputnik
    Le bâtiment du ministère des Affaires étrangères à Moscou

    Un obus découvert dans les bagages d’un diplomate US à Moscou, selon la diplomatie russe

    © Sputnik . Ekaterina Chesnokova
    International
    URL courte
    379102

    Un obus de mortier a été découvert dans les bagages d’un diplomate américain dans un aéroport moscovite, informe le ministère russe des Affaires étrangères qui qualifie l'épisode de «provocation».

    Un collaborateur de l'ambassade américaine a tenté de transporter un obus dans ses bagages à l'aéroport international Chérémétiévo, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.

    Un obus avec un détonateur mais sans matière explosive a été découvert le 9 mars dans les bagages d'un collaborateur de l'ambassade des États-Unis, a affirmé la diplomatie russe qualifiant l'épisode de «provocation».

    «Les États-Unis semblent essayer de tester la fiabilité de la sécurité russe non seulement de l'extérieur, en organisant régulièrement des raids provocateurs de navires de guerre et d'avions près de nos frontières, mais également de l'intérieur. Ceci avec la participation des collaborateurs de leur ambassade», a fait savoir à Sputnik le ministère russe.

    Selon les informations du ministère russe, le collaborateur est directement lié aux Forces armées des États-Unis et il a «entrepris une provocation contre un objet de transport russe».

    «Compte tenu de la haute attention que les États-Unis accordent depuis les attentats de 2001 à la sécurité à bord des transports aériens, il [le diplomate, ndlr] ne pouvait pas ne pas se rendre compte qu'un obus dans ses bagages est très grave. Ce qui veut dire qu'il a fait cette démarche consciemment», a fait remarquer la diplomatie russe.

    Le ministère russe des Affaires étrangères a dit espérer que l'ambassade américaine expliquerait le comportement de son collaborateur qui transportait un obus de mortier dans l'aéroport international Chérémétiévo.

    Le diplomate américain était en train de quitter la Russie à la fin de sa mission et a expliqué qu'il avait acheté un obus vide «pour sa propre collection», selon le ministère russe. En retard pour son vol à cause de l'incident, il a quitté Moscou pour New York un peu plus tard, sans aucune entrave, mais sans l'obus.

    Lire aussi:

    La France au seuil d’une révolution? Le sondage alarmant de l’Ifop
    Gilets jaunes: l’armée sera déployée samedi pour sécuriser des bâtiments
    Les derniers mots des pilotes du crash du Boeing 737 MAX révélés par les boîtes noires
    Tags:
    obus, Moscou, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik