Ecoutez Radio Sputnik
    Journaux

    Face à la Russie, l'Occident a besoin d'un désarmement verbal, selon un média allemand

    © Sputnik . Maria Balareva
    International
    URL courte
    12522

    Dans leur confrontation avec la Russie, les pays occidentaux devraient non seulement procéder à un désarmement militaire mais arrêter d'utiliser des clichés verbaux, écrit le quotidien allemand Lausitzer Rundschau.

    La guerre d'information que les pays occidentaux mènent contre la Russie est grave de conséquences parce que les discours belliqueux utilisés à l'encontre de Moscou peuvent tôt ou tard le pousser à se défendre, estime l'auteur de l'article publié par le quotidien allemand Lausitzer Rundschau.

    Selon lui, les attaques médiatiques contre Moscou, basées sur des préjugés et des allégations, sont très répandues en Allemagne.

    «Et les empoisonneurs, les pirates informatiques, les agresseurs. Ils sont tous, bien sûr, des Russes. Qui d'autre?», ironise l'auteur de l'article.

    Il estime que «la confrontation systématique» entre la Russie et l'Occident a déjà mené à la création de nouveau cliché tel que «la Russie est un quasi-empire» ou «un pomme de discorde de l'UE».

    «Outre le désarmement militaire, toutes les parties doivent procéder le plus vite possible au désarmement verbal», souligne-t-il.

    À titre d'exemple, l'auteur de l'article évoque la situation autour du gazoduc Nord Stream 2 qui est souvent présenté par des médias occidentaux comme représentant une menace pour l'indépendance économique de l'Europe. Toutes ces préoccupations sont fausses, explique-t-il, parce que les livraisons de gaz russe aux pays européens ont toujours été mutuellement bénéfiques pour l'Europe ainsi que pour la Russie.

    Lire aussi:

    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Une opération du Raid à l’opéra de Nantes où le concert d'une chanteuse iranienne était prévu
    Une quarantaine de morts lors de l'attaque de deux villages au Mali
    Tags:
    médias étrangers, désinformation, Occident, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik