Ecoutez Radio Sputnik
    des militaires indiens

    L’Inde annonce avoir mené avec succès une frappe aérienne secrète à l’étranger

    © AFP 2019 Rouf Bhat
    International
    URL courte
    2167

    Sur fond de tensions entre l’Inde et le Pakistan, le ministre indien de l’Intérieur a déclaré ce samedi que ces cinq dernières années l’armée du pays avait effectué trois frappes aériennes à l’étranger sans toutefois dévoiler de détails sur le dernier raid, relate l’agence ANI.

    L'Inde a mené à bien trois frappes aériennes à l'étranger ces cinq dernières années, a déclaré ce samedi 9 mars le ministre indien de l'Intérieur, Rajnath Singh, refusant de donner plus d'information sur la dernière attaque, informe l'agence ANI.

    «Au cours des cinq dernières années, nous avons effectué trois frappes aériennes en franchissant la frontière. Je vais vous donner des détails sur deux frappes mais pas sur la troisième», a-t-il souligné.

    Selon Rajnath Singh, la première frappe a eu lieu après que des «terroristes du sol pakistanais» ont pris la vie de 17 militaires indiens à Uri. La deuxième est survenue après l'attaque dans le district de Pulwama, a ajouté le ministre. Les détails sur la troisième attaque n'ont pas été révélés.

    «L'Inde n'est plus faible», a souligné M.Singh.

    Cette déclaration intervient dans un contexte de tension persistant entre l'Inde et le Pakistan à la suite d'un attentat à la voiture piégée contre une colonne de militaires indiens perpétré le 14 février dans le district de Pulwama, dans l'État frontalier indien du Jammu-et-Cachemire. L'attaque, qui a tué 45 personnes, a été revendiquée par le groupe islamiste Jaish-e-Mohammed, qui milite pour le rattachement du Cachemire indien au Pakistan.

    Le 26 février, l'armée de l'air indienne a frappé un camp de ce groupe sur le territoire pakistanais. Le lendemain, Islamabad a déclaré que ses avions ont attaqué, en réponse, des sites militaires dans le Jammu-et-Cachemire. Les deux pays affirment avoir abattu des avions de l'ennemi lors d'un combat aérien massif, le premier depuis la troisième guerre indo-pakistanaise de 1971.

    Lire aussi:

    Un policier à terre place de la République, un pompier lui prodigue un massage cardiaque
    Emmanuel Macron s’enfonce toujours plus dans les sondages
    Sentinelle, drones, LBD... L'acte 19 des Gilets jaunes sous étroite surveillance à Paris
    Tags:
    étrangers, attentat, frappe aérienne, Pakistan, Inde
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik