Ecoutez Radio Sputnik
    Marrakech, Maroc

    Une Française d’origine algérienne violée par deux individus au Maroc

    CC0 / hichamaarkoubi
    International
    URL courte
    161741
    S'abonner

    La police de la ville de Marrakech a arrêté deux individus accusés de viol et de vol sur une citoyenne française d’origine algérienne, a indiqué un communiqué de la direction générale de la Sûreté nationale. Les deux hommes sont des «repris de justice» auprès desquels les policiers ont récupéré les affaires de la victime, selon la même source.

    «Deux repris de justice» ont été interpellés, le samedi 9 mars, par la police marocaine dans la ville de Marrakech, pour une implication présumée dans une affaire de viol et de vol, a indiqué un communiqué de la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), cité par la Maghreb Arabe Presse (MAP). Les autorités ont procédé à l'arrestation de ces deux individus suite à une plainte déposée par une citoyenne française d'origine algérienne, selon la même source.

    «Les services de sûreté de Marrakech avaient reçu une plainte déposée par une citoyenne française d'origine algérienne, âgée de 47 ans, dans laquelle elle a prétendu avoir été victime de viol et de vol de la part de deux individus dont elle a fait connaissance dans une boîte de nuit», a annoncé le communiqué de la DGSN.

    Décrivant les circonstances de l'agression, la victime a affirmé, selon le même communiqué, avoir été raccompagnée dans un taxi avant que «ses présumés agresseurs ne commettent leurs actes criminels dans une zone déserte de la ville».

    Après l'enquête lancée par la police judiciaire de la ville de Marrakech, «deux repris de justice» ont été arrêtés et placés en garde à vue «pour déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire criminelle et en identifier les mobiles», a affirmé la DGSN. Lors de cette opération, les policiers ont récupéré les objets de la victime, a précisé le communiqué.

    Tags:
    agressions sexuelles, interpellation, Maghreb Arabe Presse (MAP), Marrakech, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik